Sérénipierre : « un rendement 2012 de 4,15% pour notre fonds euros immobilier »


INTERVIEW - Sécurité Pierre Euro, le fonds en euros immobilier du contrat Sérénipierre sera l'un des rares à dépasser le seuil de 4% de rentabilité en 2012. Entretien croisé des dirigeants de Suravenir, assureur du produit et de son promoteur Primonial.

serenipierre, flechet, lebras

Toutsurlassurancevie.com : Quel est le taux de rendement 2012 du support Sécurité Pierre Euro du contrat Sérénipierre ?
Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir : malgré un exercice de dix mois et une forte collecte supérieure à nos prévisions, nos investissements ont permis de dégager en 2012 un rendement brut du fonds de l’ordre de 7,3%. Le rendement 2012 net de frais de gestion (0,80%) ressort ainsi à 4,15%. 90% des résultats du fonds sont distribués, ce qui nous a permis de doter de façon significative la provision pour participation aux excédents (les réserves, NDLR). Cette mise en réserve nous donnera les moyens de favoriser la fidélisation des clients en lissant les performances sur le long terme.

Comment ce taux, qui devrait être l’un des meilleurs du marché, a-t-il été obtenu ?
Laurent Fléchet, directeur général délégué de Primonial : pour ne pas dégrader la performance de Sécurité Pierre Euro dans un contexte de collecte très dynamique*, le fonds a toujours été surinvesti en achetant les actifs immobiliers d’avance. Pour cela, le fonds a emprunté afin de limiter les positions de trésorerie excédentaire, peu rémunératrices. A ce titre, la poche de 7,6% de trésorerie au 31 décembre 2012, résultant de versements importants en toute fin d’année, a été totalement investie dans le courant du mois de janvier 2013.

Comment se répartit le portefeuille du fonds à la fin de l’année 2012 ?
Bernard Le Bras : sur un total de 154 millions d’encours, les obligations représentent seulement 5,5% du fonds, 86,9% est investi en immobilier, conformément au positionnement visant à combiner les rendements de l’immobilier avec les caractéristiques d’un fonds en euros en matière de garantie du capital et d’effet de cliquet (intérêts définitivement acquis et générateurs d’intérêts l’année suivante, NDLR).

Laurent Fléchet : nous avons procédé à une diversification du risque au sein de la poche immobilière du fonds. Dans un premier temps, nous avons investi dans des sociétés civiles immobilières (SCPI) en architecture ouvertes, c’est-à-dire pas seulement celles gérées par Primonial REIM. Nous comptons 6 différentes SCPI en portefeuille à la fin de l’année, parmi lesquelles Elysées Pierre de HSBC REIM au côté de Primopierre et Patrimmo Commerce. Elles représentent un peu moins de la moitié de l’encours (45,6%). Le reste est investi en véhicules collectifs de type OPCI, dont l’un sert de véhicule de détention d’actifs en direct uniquement pour Sécurité Pierre Euros. Les premières acquisitions ont intervenues en juillet 2012. Les nouvelles contraintes environnementales sont prises en compte dès l’origine du fonds. Nous avons diversifié les investissements tant en termes de marchés (commerces et bureaux), que de type de locataires (grands comptes, enseignes de distribution ou de restauration, etc.) et de zones de chalandise dans le commerce (galeries marchandes, commerce de proximité). Les acquisitions d’immeubles en direct se situent principalement en Ile de France (Paris et première couronne) mais également dans les grandes métropoles régionales (Lyon).

Quel est le client type du contrat Sérénipierre ?
Bernard Le Bras : L’encours moyen est de 80.000 euros par contrat. Notre clientèle est de nature patrimoniale. Elle est venue pour 70% des réseaux propres à Primonial et à 30% des CGPI partenaires. Ces derniers représentent toutefois 40% de l’encours, certains ayant conclu quelques grosses affaires à plusieurs millions d’euros chacune. 93% de la collecte s’est portée sur le fonds en euros.

Quelles sont les nouveautés du contrat prévues en 2013 ?
Bernard Le Bras : nous allons continuer de référencer de nouvelles unités de compte (UC) si cela nous parait pertinent. Parmi les prochaines UC à venir, nous pouvons citer Primopierre, Patrimmocommerce et Primovie, les 3 SCPI de Primonial REIM, un produit structuré. Nous prévoyons aussi de référencer un second fonds en euros, l’actif général de Suravenir, dans le courant du premier trimestre. Cela permettra aux souscripteurs qui le souhaitent de diversifier leurs versements sur un fonds en euros plus classique à prépondérance obligataire.

* Primonial avait annoncé un objectif de collecte de 100 millions d’euros lors du lancement du contrat. Elle a finalement atteint 166 millions d’euros pour 2000 clients dont 17 millions de reversements. Le fonds en euros Sécurité Pierre Euro représente à lui seul 154 millions d’euros.