Sfer, ID-Afer, Eurosfer… Les fonds de l’Afer au beau fixe en 2013


Les supports en unités de compte de l'Afer ont affiché des performances positives en 2013, Afer-Eurosfer en tête avec un gain de 23%. Les épargnants ayant diversifié leur contrat sur ces fonds ont ainsi pu améliorer leur rendement global par rapport au fonds garanti en euros.

Afer : performances 2013 des supports financiers positives

 

Merci la Bourse. Grâce à la remontée des cours sur les marchés actions, les détenteurs d’un compte multisupport Afer ont pu doper les gains de leur contrat d’assurance vie à côté du fonds garanti en euros, dont le taux 2013 sera rendu public mardi 14 janvier 2014. Le CAC 40 a gagné 17,99% l’an passé à la faveur d’une réallocation des portefeuilles des investisseurs institutionnels sur l’Europe. C’est dans ce contexte que tous les fonds proposés dans le contrat de l’association d’épargnants aux 700.000 adhérents ont affiché une performance positive en 2013, d’après leurs valeurs liquidatives arrêtées au 1er janvier 2014.

 

Ainsi, le fonds Afer-Eurosfer affiche le meilleur bilan parmi la gamme de supports d’investissement proposés dans le contrat multisupport de l’Afer, avec un bond de 22,98% sur un an. Ce gain, supérieur à son indice de référence (l’indice Eurostoxx), valide le choix opéré par le gestionnaire Aviva Investors de passer le fonds en gestion active depuis le 28 février 2013 alors que celle-ci était jusqu’à présent indicielle, investie selon les pondérations de l’indice EuroStoxx 50. Si le portefeuille reste composé de grandes valeurs de la zone euro comme Bayer, Allianz ou Axa, sa gestion est désormais plus souple. C’est ainsi que le fonds a investi dans des valeurs comme Faurecia et Technip au mois de décembre 2013 et a procédé à un arbitrage de titres Veolia Environnement au profit de Suez Environnement.

 

Prises de bénéfices

Au second rang figure le fonds Afer-Sfer, Sicav investie à environ 65% en actions françaises (66,2% au 31 décembre 2013), avec un gain de 16,38%. Le fonds a notamment participé à l’introduction en Bourse de Numéricable et pris des « profits partiels » (vente de lignes bénéficiaires, mais pas en totalité, NDLR) sur des titres comme Cap Gemini, Publicis ou Société Générale. Le fonds ID-Afer lancé en janvier 2011 monte sur la troisième marche du podium. Ce FCP (fonds commun de placement) est investi sur des actions et des obligations respectant des critères d’investissement socialement responsable (ISR). Il a gagné 12,99% en 2013. Au sein de la poche actions (43% de l’actif au 31 décembre), « la photographie du portefeuille en fin d’exercice fait apparaître une surexposition sur les secteurs de la banque, des technologies et des médias. En revanche, les secteurs comme l’agroalimentaire et la chimie sont sous‐pondérés », commente Aviva Investors dans son rapport de situation à fin 2013.

 

Les rendements des supports en unités de compte, largement supérieurs à ceux offerts sur les fonds en euros des contrats d’assurance vie, sont la contrepartie d’une prise de risque sur les marchés, sans garantie du capital. Le pari pris par les épargnants a donc payé l’année passée.

 

Comparatif des performances 2013 des fonds du contrat Afer

Valeurs liquidatives (VL) au 1er janvier 2014, performances sur un an
– Afer-Eurosfer : 107,95 euros, +22,98%
– Afer-Sfer : 47,67 euros, +16,38%
– ID-Afer : 631,21 euros, +12,99%
Afer Objectif 2017 : 110,02 euros, +7,31%
– Dynafer : 592,05 euros, +4,31%
Afer Immo : 21,77 euros, +4,21%
– Planisfer : 642,14 euros, +3,95%
– Opensfer : 497,38 euros, +0,88%
Afer-Actions Amériques : 118,41 euros (lancé le 28 février 2013)
– Afer-Marchés Emergents : 100,98 euros (lancé le 28 février 2013)

Source : www.afer.asso.fr