SFR coté en Bourse en 2014 après la scission de Vivendi


Dès 2014, quatre des cinq principaux opérateurs de téléphonie et d’accès à Internet de France seront cotés en Bourse. SFR va se lancer en solo sur les marchés financiers dans le cadre du projet de scission de Vivendi, validé à l’unanimité par le Conseil de surveillance du groupe de médias et de télécoms, mardi 26 novembre 2013.

 

Cette séparation « prendrait la forme d’une distribution d’actions de SFR aux actionnaires de Vivendi au jour de l’opération » selon un communiqué de presse. Un schéma qui s’apparenterait ainsi à l’opération menée par Kering, l’ex-PPR, qui s’est délesté de la Fnac dans le cadre de son recentrage sur le luxe, via une distribution d’actions de la Fnac et sa mise en Bourse. D’ailleurs, Vivendi reconnait que le projet de scission donnerait à ses porteurs de parts « l’opportunité d’être investi dans deux véhicules cotés en bourse, bien différenciés et évalués selon les normes propres à leur métier ».

 

SFR rejoindra ainsi Orange, coté depuis la privatisation de l’ex-France Telecom en 1997, Iliad (Free) introduit en Bourse en janvier 2004 et Numericable, depuis son IPO réalisée le 7 novembre 2013 ainsi que des opérateurs alternatifs comme Keyyo ou Budget Telecom, cotés sur Alternext, le compartiment boursier dédié aux PME. Bouygues Telecom est une filiale de TF1, groupe lui-même coté à la Bourse de Paris.

 

La scission de Videndi entre son pôle médias (Canal+, Universal Music) et SFR doit aboutir courant 2014. L’objectif affiché par le groupe « est de l’inscrire à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale annuelle », qui devrait se dérouler en juin prochain.

 

Actuellement, Vivendi affiche une capitalisation boursière de près de 25 milliards d’euros. Le poids de la valeur dans l’indice CAC 40 est de 2,7%.