Taux du Livret A : Manuel Valls laisse planer le doute

Par Olivier Brunet
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Le gouvernement ne s’est pas encore prononcé sur le taux du Livret A, alors que le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer le presse de le diminuer. Interrogé sur RTL, Manuel Valls a botté en touche, tout en laissant transparaître sa préférence pour un coup de pouce aux ménages.  

Manuel Valls : le "ni-ni" sur le taux du Livret A

0,5%, 0,75% ou 1% comme actuellement ? Le taux du Livret A pourrait baisser au 1er août 2015, en tout cas si le gouvernement suit à la lettre la recommandation à venir du gouverneur de la Banque de France Christian Noyer. Or si ce dernier a fermement appelé à une diminution de la rémunération du compte d’épargne préféré des Français, l’exécutif semble peu enclin à suivre scrupuleusement cet avis.

Interrogé mardi sur le sujet lors de son passage à la matinale de RTL, Manuel Valls a botté en touche, ne se prononçant ni clairement pour le statu quo, ni pour un amenuisement du taux du Livret A, déjà à son plus bas historique au niveau actuel de 1%. « A ce stade je ne peux pas en dire plus. Attendons la proposition concrète du gouvernement de la Banque de France dans quelques jours », a fait savoir le Premier ministre.

« La question du pouvoir d’achat est tout à fait essentielle »

Le chef du gouvernement a cependant affiché sa préférence qui pourrait faire pencher la balance en faveur d’un maintien du taux à 1% ou d’une baisse moins prononcée que celle prévue par la formule de calcul, à 0,75% si la hausse du coût de la vie se limite à 0,2% ou 0,3% sur un an à fin juin 2015. « Nous serons saisi d’une proposition du gouverneur de la Banque de France à la mi-juillet mais le gouvernement est sensible, vous le savez, au pouvoir d’achat des Français et notamment des plus modestes. C’est sur ces bases-là que nous déciderons. […] La question du pouvoir d’achat est pour nous tout à fait essentielle », a déclaré Manuel Valls. En clair, pour l’ancien maire d’Evry, ce critère primerait sur les autres, comme le coût du financement des organismes HLM, des collectivités locales ou des PME.

Les épargnants seront cependant rapidement fixés. Le taux d’inflation sur un an à fin juin, à partir duquel le gouverneur de la Banque de France fonde sa recommandation au gouvernement, sera rendu public par l’Insee le mercredi 15 juillet. Dans les heures qui suivront, le ministre des Finances devrait faire connaître sa décision qui concerna tous les Français détenteurs d’un Livret A, mais aussi d’un LDD (Livret de développement durable, ex-Codevi) et d’un Livret Bleu, dont la rémunération est identique.

VIDEO : l’intervention complète de Manuel Valls sur RTL

ARTICLES CONNEXES
Menu