Un an et demi de prison ferme pour une escroquerie à l’assurance vie en Picardie


Un vendeur d'assurance vie de 51 ans a été condamné jeudi 5 avril à 18 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel d'Amiens pour abus de confiance en récidive de mai 2005 à février 2006 à Albert dans la Somme (80300). Il encaissait régulièrement en son nom propre des chèques devant alimenter les contrats de ses clients.

L’homme avait déjà été reconnu coupable de faits similaires, commis de 1994 à 1997, par le tribunal de Péronne dans le même département, rappelle Le Courrier Picard.

Employé par le groupe Prévoir, qui ignorait ces antécédents, ce vendeur en assurance vie touchait sur un compte bancaire, créé pour l’occasion, les versements de ses clients, dont certains faisaient partie de ses amis. C’est la réception de relevés de comptes personnels sur le lieu de travail qui a éveillé les soupçons de sa hiérarchie, avant que des demandes de résiliation de contrats ne viennent les confirmer.

Visé par une procédure de licenciement, l’escroc a d’abord promis de rembourser avant de se justifier en expliquant qu’il s’agissait de dons. Le compte en banque servait à dissimuler à son épouse et au fisc ses activités illicites ! Il aurait détourné un montant total de 113.000 euros selon le juge d’instruction.