Un livret d’épargne dédié aux projets économiques des 13 régions françaises


Fort du succès du Livret REV3, conçu avec la CCI du Nord-Pas-de-Calais, le Crédit Coopératif a décidé de le décliner partout en France métropolitaine. La banque a choisi d'adapter l'affectation de ce produit d'épargne aux axes prioritaires de développement de chacune des 13 régions françaises ainsi qu'à l'économie sociale et solidaire (ESS).  

Livret Coopération pour ma région du Crédit Coopératif

Le Livret REV3 fait des émules. Totalement dédié à la région Hauts-de-France (issue de la fusion des régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie) et au financement exclusif de la troisième révolution industrielle (transition énergétique, technologies numériques, économie circulaire), ce produit d’épargne distribué par le Crédit Coopératif a trouvé son public avec plus de 10 millions d’euros collectés en un peu plus d’un an. Et si près des deux tiers des comptes sur livret (CSL) ouverts par des particuliers ont été souscrits par des locaux, des ouvertures de compte sont venues de plus de 60 autres départements.

« Traçabilité et financement des priorités fixées par chaque région »

Un succès qui n’est pas passé inaperçu dans d’autres territoires. A tel point que la banque, filiale du groupe BPCE, s’apprête à procéder à la généralisation ce livret d’épargne dans chacune des 13 régions issues de la réforme territoriale (à l’exception de la Corse), sous le nom de « Coopération pour ma région ». « Nous avons été sollicités par d’autres régions et d’autres chambres de commerce pour diffuser la même démarche », relate Christine Jacglin, directrice générale du Crédit Coopératif. Le lancement officiel est intervenu le 7 avril 2016. Si dans une région aucun acteur institutionnel local ne se manifeste, la banque prévoit tout de même de se lancer en solo, en lien avec des acteurs économiques de terrain.

« Nous appliquons la même approche que pour le livret REV3 : organisation de la traçabilité et financement des activités liées à la troisième révolution industrielle ou d’autres domaines puisque les livrets serviront à financer les priorités de développement économique fixées par chaque région. Pour certaines, c’est le développement de l’industrie agroalimentaire, d’autres c’est le numérique », détaille Christine Jacglin. Les projets financés sont sélectionnés par les représentants des clients-sociétaires du Crédit Coopératif réunis en comités régionaux. Un bilan annuel sera accessible afin d’assurer une traçabilité des projets de l’économie sociale et solidaire financés.

Taux d’intérêt au choix : 0,40% brut ou… 0%

Du côté de l’épargnant, l’idée consiste avant tout à donner du sens à son argent en choisissant l’affectation des dépôts à la région de son cœur, à partir de 10 euros (montant minimum exigé à l’ouverture) et dans la limite de 100.000 euros. A 0,40% d’intérêt brut par an, la rémunération du Livret Coopération pour ma région est symbolique et inférieure à celle du Livret REV3 (1,50% brut jusqu’à 1.500 euros, 0,55% au-delà) et du LIvret A. Les clients souhaitant soutenir les acteurs de l’économie sociale solidaire (ESS) peuvent même opter pour une version non rémunérée afin de leur accorder de meilleures conditions de crédit.