Viadeo : une introduction en Bourse dans la douleur


Succès mitigé pour la première introduction en Bourse du secteur Internet en France depuis 2007. Viadeo n'a levé que le minimum escompté à 17,10 euros par action, en bas de la fourchette de prix proposée à la souscription. Le cours de Bourse a chuté dans les premiers échanges.  

Viadeo a réussi son IPO, non sans mal

La Bourse de Paris n’avait pas connu de cotation de valeur Internet depuis 7 ans. Une période de disette qui n’a pas aiguisé l’appétit des investisseurs à l’occasion de l’introduction en Bourse de Viadeo. L’opération a certes été menée à son terme, mardi 1er juillet 2014, sur le compartiment B du marché réglementé d’Euronext à Paris, destiné aux valeurs moyennes dont la capitalisation boursière est comprise entre 150 millions et 1 milliard d’euros. Mais elle doit son succès à l’appui des actionnaires existants qui ont remis au pot pour 11,5 millions d’euros, Bpifrance Participations, Idinvest et Ventech en tête, bien qu’ils n’aient pas fait par d’engagements de souscription lors du lancement de l’opération le 18 juin dernier. Sans ce soutien, l’opération aurait pu échouer.

Finalement, la société n’a levé que 75% du montant escompté, soit 22 millions d’euros d’augmentation de capital (soit 19,6 millions d’euros nets de frais), le minimum auquel Viadeo pouvait prétendre. Le réseau social professionnel espérait lever environ 32,6 millions d’euros d’argent frais en milieu de fourchette (19 euros) ; il a dû se contenter de la borne inférieure de celle-ci, fixée entre 17,10 et 20,90 euros par titre en raison de souscriptions insuffisantes pour faire le plein.

Allocation des fonds levés inchangée

Résultat, la capitalisation boursière initiale est ressortie à 171,1 millions d’euros, l’émission de 1.287.737 actions nouvelles s’étant accompagnée d’une conversion d’obligations convertibles en 831.691 actions nouvelles dont près de la moitié détenues par l’investisseur sino-européen A Capital (397.504 titres). Dans la foulée, les premiers échanges des promesses d’actions (certificats attribués en attendant l’effectivité du transfert de propriété) sur Euronext ont été marqués par une chute du cours de Bourse : la valeur n’a jamais dépassé le prix de l’IPO et a même touché un plus bas à 13,25 euros (-22,5%) à 11 heures 02, soit 132,5 millions d’euros de capitalisation, avant de remonter ensuite.

Comment expliquer ces débuts difficiles ? Outre des conditions de marché loin d’être euphoriques, la valorisation a été jugée élevée par certains analystes indépendants au regard des performances financières de l’entreprise, encore déficitaire. Les facteurs de risques pointés dans le document de base de Viadeo (chapitre 4.4.6) sur le montage juridique permettant au groupe d’opérer en Chine via sa filiale Tianji a également pu rebuter certains investisseurs. Le montant final de l’augmentation de capital ne remet cependant pas en cause les plans de Viadeo ni l’utilisation des fonds levés : environ 70% des capitaux récoltés seront alloués au renforcement de la force commerciale en France et en Chine, le solde devant être consacré aux investissements technologiques.