12% des nouvelles retraites payées en retard en Nord-Picardie et Languedoc-Roussillon


 

Les Caisses d’assurance retraite et de santé au travail (Carsat) du Nord-Picardie et du Languedoc-Roussillon éprouvent des difficultés à payer à temps les nouvelles pensions. « Dans ces deux régions, en octobre, environ 12% des nouveaux retraités ont été confrontés à un retard », a reconnu Pierre Mayeur, le directeur de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) qui chapeaute les Carsat, dans une interview parue le 9 décembre 2014 dans Le Parisien.

La caisse de Nord-Picardie a dû faire face à 22.000 demandes de liquidation en septembre, un record en grande partie engendré par l’extension du dispositif de carrières longues qui permet aux actifs ayant commencé à travailler avant 20 ans et qui disposent de tous leurs trimestres de partir à la retraite à 60 ans.

Les causes des retards en Languedoc-Roussillon seraient différentes. « Dans cette région dite la plus pauvre de France, beaucoup de personnes arrivent à la retraite sans emploi et n’ont pas préparé leur changement de situation », constate Pierre Mayeur. D’où davantage de temps pour constituer leur dossier. Contactée par Toutsurlaretraite.com, la Cnav déclare se donner comme objectif un retour à la normale, y compris en Nord-Picardie et en Languedoc-Roussillon, « à la fin du premier trimestre 2015 ».

 

A lire aussi :

« Nous sommes confrontés à un nouveau pic de demandes de retraite »