52% des Français épargnent moins pour leur retraite


 

La crise a des impacts sur la préparation à la retraite. 52% des Français déclarent avoir réduit ou cessé d’épargner en vue de se constituer des compléments de revenus à la retraite à cause du ralentissement économique, selon la 8ème édition de l’étude mondiale d’HSBC sur « L’avenir des retraites » présentée le 20 janvier 2015. C’est le taux le plus élevé observé parmi les 15 pays étudiés (16.000 personnes dont 1.000 en France). Au niveau mondial, 40% des sondés disent moins thésauriser pour leur retraite en raison de la crise.

« Les Français peuvent se permettre de moins épargner pour leur retraite car ils savent qu’ils peuvent compter sur des régimes obligatoires qui leur assurent encore un bon niveau de pension », explique Vincent Caradec, sociologue et spécialiste des questions de vieillissement à l’université de Lille. Par ailleurs, ils n’intègrent pas l’immobilier dans la préparation à la retraite. 25% des actifs français déclarent ainsi ne pas épargner pour leur retraite car… ils ont un emprunt immobilier à rembourser. Or, « acquérir sa résidence principale constitue la première épargne retraite », souligne Pierre Ruhlmann, directeur de la banque de particuliers et de la gestion de patrimoine chez HSBC France.

Au final, parmi les 52% de Français déclarant épargner spécifiquement en vue de leur retraite, 51% misent sur l’assurance vie, 49% sur l’immobilier locatif, 43% sur l’épargne de court terme (Livret A, LDD, compte sur livret), 39% sur l’épargne retraite proposée par leur entreprise (Perco, article 83…), 29% sur les produits de rentes (Perp, Préfon, Corem, Madelin…) et 24% sur les placements financiers (FCP, Sicav, actions…).

 

A lire aussi :

Epargne retraite : 15.000 euros d’encours en moyenne