Agirc-Arrco : des mesures de simplification pour les retraites complémentaires

Par Jean-Philippe Dubosc
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Le secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat Thierry Mandon propose, dans un rapport publié le 1er juin 2015, plusieurs dispositions destinées à simplifier les démarches concernant les régimes de retraite complémentaire du secteur privé.    

Un guichet unique pour demander sa retraite complémentaire devrait être mis en place en mars 2016

Partir à la retraite devrait devenir plus simple pour les salariés du privé. Dans le cadre de ses « 40 nouvelles propositions pour simplifier la vie des Français » rendues publiques le 1er juin 2015, le secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat Thierry Mandon propose plusieurs mesures de simplification concernant les régimes de retraite complémentaire Arrco (pour les non cadres et cadres) et Agirc (pour les seuls cadres).

 

Un guichet unique

Première disposition : la mise en place d’un guichet unique. Pour liquider leurs droits de retraite complémentaire, les demandeurs doivent aujourd’hui, selon leur parcours professionnel, s’adresser soit à un Centre d’information conseil et accueil des salariés (CICAS), soit à l’une des institutions de retraite complémentaire (AG2R-La Mondiale, Humanis, Malakoff Médéric, Pro BTP…) dont ils dépendent. « Cela suppose de s’informer en amont de la démarche afin de savoir à quel guichet s’adresser », souligne le rapport. A compter de mars 2016, les salariés pourront effectuer leurs démarches, quelle que soit leur carrière, en se rendant dans un CICAS ou en appelant un futur numéro de téléphone unique.

Par ailleurs, le site agirc-arrco.fr permettra d’estimer le montant de sa future pension Arrco et éventuellement Agirc en se basant sur les données réelles de carrière et non sur des informations déclaratives (et donc peu précises) comme actuellement. « Les informations et simulations réalisées par vos soins pourront être sauvegardées et consultées plus tard », ajoute le document.

Attestation fiscale déjà téléchargeable

Le rapport mentionne la possibilité offerte aux retraités de pouvoir, à partir de juin 2015, télécharger l’attestation fiscale du montant de leurs pensions complémentaires perçues l’année précédente et vérifier ainsi l’exactitude des sommes pré-remplies dans la déclaration de revenus. En réalité, c’est déjà le cas depuis janvier. A l’image du régime de base des salariés, l’Arrco et l’Agirc ont décidé de ne plus envoyer d’attestation fiscale à compter de la déclaration 2015 portant sur les revenus perçus en 2014.

Par ailleurs, il faut rappeler que la loi du 20 janvier 2014 réformant les retraites prévoit plusieurs mesures de simplification portant, cette fois-ci, sur les régimes de base. Un simulateur public de pensions, également basé sur le relevé de carrière, devrait être lancé d’ici fin 2015. Dans un premier temps, il devrait concerner uniquement les assurés âgés de 55 ans et plus, c’est-dire proches de la retraite.

En outre, un compte individuel retraite devrait être progressivement mis en place d’ici 2017 dans les régimes de base. Cet espace personnel sécurisé permettra notamment de transmettre « au fil de l’eau » des informations à sa caisse de retraite (maternité, congé de maladie…) et effectuer en ligne sa demande de liquidation des droits.

 

A lire également :

Retraites complémentaires : le patronat va revoir ses propositions

ARTICLES CONNEXES
Menu