Agirc-Arrco : le dispositif carrières longues mis en œuvre sans financement


L'Agirc et l'Arrco ont décidé de suivre le régime général de base et de mettre en œuvre le décret « carrières longues » du 2 juillet 2012 instaurant la retraite à 60 ans. Les présidents des deux régimes complémentaires rappellent toutefois qu'aucun financement n'est prévu en contrepartie et qu'il va falloir prendre rapidement des mesures pour rééquilibrer les comptes et assurer la pérennité du système. Une réunion est prévue le 12 octobre prochain.

agirc, arrco, regimes, complementaires, retraite, carrieres, longues, decret, reserves

Philippe Vivien et Philippe Pihet, respectivement président de l’Agirc (cadres) et de l’Arrco (salariés), se félicitent dans le dernier numéro des « Cahiers de la retraite complémentaire » (numéro 8) du lancement de la concertation sur la pérennité des régimes complémentaires. Cette concertation entre les partenaires sociaux a été lancée le 6 juillet afin d’analyser la situation financière du régime. Fin juin, l’Agirc et l’Arrco avaient dévoilé leur bilan financier. « Le constat est le suivant : le régime Arrco enregistre pour la troisième année consécutive un résultat technique (les ressources diminuées des charges) déficitaire, dégradé par rapport à 2009 et 2010. Il passe ainsi de – 139 millions d’euros en 2010 à – 988 millions d’euros en 2011. Le résultat technique du régime Agirc se creuse également et passe de – 2,5 milliards d’euros en 2010 à – 2,8 milliards d’euros en 2011 », rappellent ainsi les deux directeurs.

Les réserves de l’Agirc atteignent actuellement 8,4 milliards d’euros tandis que celles de l’Arrco sont à 42,4 milliards d’euros. Malgré cela, « les désinvestissements importants, nécessaires au regard de la dégradation économique du pays, mettent en danger l’avenir même de ces réserves », avertissent Philippe Vivien et Philippe Pihet. Ils ajoutent que des mesures doivent « rapidement être prises pour rééquilibrer les comptes » et ce, d’autant plus que les caisses complémentaires ont décidé début août de s’aligner sur le régime général de base en appliquant le nouveau dispositif carrières longues, instauré par décret et dont l’entrée en vigueur interviendra réellement à partir du 1er novembre 2012. « Or, à l’inverse du régime de base, il n’y a pas de financement en contrepartie de cette mesure dans les régimes complémentaires », soulignent-ils.

Après la rencontre du 6 juillet, d’autres réunions sont programmées pour déterminer les mesures à prendre, la prochaine se tenant le 12 octobre. Elles seront menées parallèlement à la réflexion nationale engagée par le gouvernement autour de la réforme du système de retraite français.