Agirc-Arrco : les retraites versées tous les mois à compter du 1er janvier 2014


Le versement des pensions complémentaires de l'Arrco et de l'Agirc ne sera plus trimestriel mais mensuel à partir de 2014. La mesure concerne les 11,6 millions de retraités cadres et non cadres.

agirc, arrco, retraites, pensions

 

Les retraités cadres et non cadres ont intérêt à mettre de l’argent de côté. Le 1er octobre 2013, les 11,6 millions de bénéficiaires de retraites complémentaires de l’Arrco (pour tous les salariés) et de l‘Agirc (pour les seuls cadres) vont recevoir pour la dernière fois leur pension trimestrielle. A partir du 1er janvier 2014, elles vont en effet devenir mensuelles. Un changement loin d’être anodin sachant que les retraites complémentaires représentent 31% des pensions des salariés et 57% de celles des cadres, selon le Conseil d’orientation des retraites (COR).

Concrètement, cela signifie qu’un ex-cadre qui, jusqu’à présent, touchait tous les trois mois 900 euros au titre de l’Arrco et 2.100 euros au titre de l’Agirc, va se voir verser, à compter de l’année prochaine, 300 euros par mois pour l’Arrco et 700 euros par mois pour l’Agirc. Le 1er janvier, il va ainsi recevoir non pas 3.000 euros, mais « seulement » 1.000 euros de retraites complémentaires.

Cette mensualisation s’applique aux pensions complémentaires versées, en France, dans les Dom-Tom et dans la quasi-totalité des pays européens (les 28 Etats membres de l’Union européenne ainsi que la Suisse, la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein). Elle ne concerne pas les retraités installés en dehors de l’Europe. Par ailleurs, continuent à être versées une fois par an les petites retraites de l’Arrco (supérieures à 125,13 euros et inférieures à 250,26 euros). En revanche, les pensions de réversion deviennent, elles aussi, mensuelles.

Rien à faire

Bien entendu, les prélèvements sociaux (CSG et CRDS) ainsi que la contribution additionnelle de solidarité active (Casa), la taxe de 0,30% instaurée depuis le 1er avril 2013 et destinée à financer la perte d’autonomie, seront prélevés tous les mois et non plus tous les trois mois. « Tout est automatique. Il n’y a aucune démarche administrative à faire ni du côté de sa caisse de retraite, ni de sa banque », souligne Catherine Favre, directrice de la communication de l’Agirc-Arrco.

Toutefois, en cas de gros prélèvements prévus en début d’année, il faut veiller à anticiper la baisse du montant de la pension. Catherine Favre conseille aussi de faire attention aux achats de Noël au risque de se retrouver « dans le rouge » en janvier pour les titulaires de cartes bancaires à débit différé.

La mensualisation des retraites complémentaires a été décidée le 18 mars 2011 par les partenaires sociaux, gestionnaires de l’Agirc et de l’Arrco, dans la prolongation de la réforme des retraites de 2010. Il s’agissait d’une revendication ancienne des retraités dont les pensions de base sont déjà versées tous les mois. A noter : l’accord du 13 mars 2013 a instauré la mensualisation des cotisations Agirc et Arcco pour les entreprises à compter du 1er janvier 2016. Cette mesure de trésorerie permettra aux régimes déficitaires d’engranger 10,9 milliards d’euros.

 

A lire aussi :

Pas de gel des retraites en 2015, selon Marisol Touraine