Allocation équivalent retraite (AER) : Xavier Bertrand veut connaître le nombre de personnes touchées par sa suppression


Lors de son audition par la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale sur la réforme des retraites de 2010, Xavier Bertrand s'est exprimé sur la disparition de l'Allocation équivalent retraite (AER).

bertrand_AER

Michel Issindou, député socialiste de l’Isère a rappelé, lors de l’audition de Xavier Bertrand du mercredi 6 juillet à l’Assemblée nationale, les promesses du premier ministre François Fillon sur le remplacement de l’Allocation équivalent retraite : « Le gouvernement a dit qu’il mettrait en place un système équivalent à l’AER ». Cette allocation destinée aux demandeurs d’emploi seniors jusqu’à ce qu’ils aient l’âge de partir en retraite, a été supprimée depuis le 1er janvier 2011. Plusieurs syndicats et députés de gauche ont déjà réclamé son maintien, estimant que 30 000 personnes allaient se retrouver sans ou avec très peu de ressources dès cette année.

« Il faut rendre à César ce qui appartient à François Fillon, a rétorqué le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Ces sont les partenaires sociaux qui devaient négocier. La question n’a pas été traitée. Aujourd’hui, j’ai besoin de savoir combien de personnes précisément sont concernées par la disparition de l’AER. On me dit 30 000, on me dit 40 000. (…) Qui est concerné ? Comment les partenaires sociaux voient les choses ? »

Xavier Bertrand a cependant précisé qu’il fallait surtout améliorer l’emploi des seniors : « J’ai tendance à croire qu’il ne faut pas abdiquer sur la question de ramener vers l’emploi les personnes qui pourraient toucher l’AER. »

En savoir plus
>> Allocation équivalent retraite : la CFDT demande le maintien de cette mesure de « justice sociale »
>> Disparition de l’AER au 1er janvier 2011
>> L’allocation équivalent retraite (AER)