Assurance vie : la boîte à outils de l'épargne

Partagez

Régime fiscal attractif, gestion flexible, variété des supports, etc., l’assurance vie recèle nombre d’avantages qui en font le produit d'épargne préféré des Français. Pourquoi un tel succès ? L’assurance vie  répond à des besoins divers et variés : financement d'un projet immobilier, protection des proches, organisation de la succession et préparation de la retraite…

Ce placement vedette semble pourtant, a priori, avoir perdu de son attrait en raison des dispositions du « paquet fiscal » qui supprime les droits de succession entre conjoints ou personnes pacsées, et triple, pour les porter à 156.357 € (chiffre 2009), les abattements accordés aux enfants.

En fait, il n’en est rien et ce pour au moins 3 raisons :

- En premier lieu, l’assurance vie ne fait pas partie de la succession de l’assuré décédé. Elle n’est donc pas soumise aux contraintes de la réserve légale qui revient aux enfants. Elle peut en conséquence être utilisée pour favoriser l’un des héritiers ou une personne sans lien de parenté avec le défunt.

- En second lieu, l’assurance vie est un outil quasiment incontournable pour les successions importantes, bénéficiant d'un régime d'exception en matière de droits de succession. L’abattement de 159 325 euros (chiffre 2011) par enfant se cumule en effet avec l’abattement propre à l’assurance vie, soit 152 500 euros  par bénéficiaire sur les primes versées avant 70 ans. En 2011, un enfant peut ainsi recevoir 311 825 euros sans droits.

- Enfin, l’assurance vie est un produit excellent pour faire fructifier un capital en toute sécurité (contrats en euros) ou d’une manière plus dynamique (contrats multisupports) mais dans ce cas plus risquée.

 
 

Réseaux Sociaux