Bien évaluer le montant de sa retraite

Partagez

Le départ à la retraite est un parcours du combattant. Il est souvent difficile de se faire une idée précise du montant de sa future pension. Nous vous donnons quelques pistes pour y parvenir (infos valables pour le régime de base géré par la Cnav).

Avant de partir en retraite, il est important de prévoir approximativement le montant de votre pension pour éviter les mauvaises surprises le moment venu d’autant que la loi Fillon du 21 août 2003 modifie un certain nombre de paramètres. Attention, les fonctionnaires, les bénéficiaires des régimes spéciaux et certaines catégories sociales ne sont pas soumis aux mêmes règles. Globalement, le calcul doit tenir compte de plusieurs éléments et en premier lieu du salaire annuel moyen (SAM) déterminé à partir de vos meilleures années dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale ou Pass (35 352 euros par depuis le 1er janvier 2011 soit 2946 euros par mois). Pour les salariés nés en 1945 et qui sont partis en retraite en 2005, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) a retenu les 22 meilleures années. Depuis 2008, l’année où les personnes nées en 1948 pourront légalement partir en retraite, puis au-delà, la période prise en compte s’est élargi aux 25 meilleures années. Pour servir au calcul de la pension, le salaire moyen est ensuite multiplié chaque année par un coefficient de revalorisation. Par exemple, les salaires perçus en 1980 se voient appliquer un coefficient de 2,1620.

Pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein (c’est-à-dire à 50%), vous devez justifier d’au moins 160 trimestres (40 ans) de cotisation depuis le 1er janvier 2003. Notez bien qu’à partir de 2009, la durée de cotisation augmentera d’un trimestre par an pour s’établir à 164 trimestres (41 ans) en 2012. En cas de durée de cotisation inférieure, une décote est appliquée sur le taux plein. Le coefficient de minoration est égal à 2,5% par trimestre manquant pour les assurés nés avant 1944 mais il sera progressivement diminué pour atteindre 1,25% pour ceux nés après 1952. Pour les personnes nées en 1946, par exemple, la décote n’est plus que de 2,125%. Vous obtenez alors un taux de liquidation (T). Celui-ci est égal à 0,5 si vous disposez du taux plein et il peut descendre jusqu’à 0,25 (soit 25%). A 65 ans, vous avez automatiquement droit au taux plein quelle que soit votre durée d’assurance. Quant à la durée de référence (d), elle a été fixée à 152 trimestres pour les assurés nés en 1944 mais elle augmentera de deux trimestres par an pour atteindre 160 trimestres en 2008 (pour les assurés nés en 1948). Ensuite, elle évoluera au même rythme que la durée d’assurance requise pour bénéficier du taux plein.

Pour estimer le montant de votre retraite de base, il faut diviser votre durée d’assurance au régime général (D) par la durée de référence (d) puis multiplier le tout par le salaire annuel moyen (SAM) et enfin par le taux de liquidation (T).

Pension = (D/d) x SAM x T

Si vous voulez connaître précisément le montant de votre pension et que vous n’avez pas le courage de le calculer vous-même, vous pouvez l’évaluer en utilisant un simulateur officiel : www.marel.fr qui prend en compte la diversité des régimes de retraite.

En savoir plus
>> La formule de calcul de la pension de base de la Cnav

 

articles les plus lus

1. Faire sa demande de retraite en ligne : fonctionnement et démarche
 

Réseaux Sociaux