Cahuzac n’écarte pas la piste de la désindexation des retraites sur l’inflation


Le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac a expliqué dans une interview publiée par Les Echos que la désindexation des retraites du régime général sur l'inflation n'était pas inenvisageable. Cette idée a été évoquée par les syndicats et le Medef dans les négociations sur les retraites complémentaires.

cahuzac, pensions, retraite, inflation

 

Les retraités peuvent trembler pour leur pouvoir d’achat. Alors que l’idée d’une désindexation des pensions de retraites des régimes complémentaires Agirc et Arrco fait son chemin, le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac n’a pas rejeté une telle possibilité pour le régime général, dans un entretien accordé au quotidien économique Les Echos.

Jérôme Cahuzac explique ainsi que si la sous-revalorisation des pensions était entérinée dans le cadre des négociations sur les régimes Agirc (pour les cadres) et Arrco (pour les salariés), « un accord de ce type des partenaires sociaux sur les retraites complémentaires serait un élément d’appréciation très important. On ne pourra pas ne pas en tenir compte. » Le ministre laisse ainsi la porte ouverte à des négociations sur le sujet. Si la désindexation des pensions du régime général sur l’inflation devait aboutir, cela signifierait mécaniquement que les pensions augmenteraient moins fortement que les prix, aboutissant ainsi à une réduction du pouvoir d’achat des ménages à la retraite.

Pour autant, le ministre délégué au Budget rappelle que toute décision sur l’avenir du régime général devra attendre la concertation des partenaires sociaux prévue pour le mois de juin 2013. « Rien n’est décidé aujourd’hui et rien ne le sera sans qu’une concertation approfondie soit menée, comme c’est du reste prévu sur ce dossier », souligne Jérôme Cahuzac. Cette idée pourrait être évoquée de nouveau par le prochain rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) qui doit être dévoilé mardi 22 janvier.

Dans le cadre des négociations Agirc-Arcco le Medef s’est positionné en faveur de la désindexation des pensions, rejoint par des syndicats de salariés comme la CFTC, la CFE-CGC et FO. Les syndicats demandent qu’en contrepartie, les cotisations, notamment patronales, soient augmentées, ce que le Medef refuse jusqu’ici. Une nouvelle journée de négociations se déroule mardi 15 janvier.