Chômage après 50 ans : « le senior ne doit pas avoir peur de recommencer à zéro »


Selon le Medef, un demandeur d'emploi âgé de 55 ans et plus aurait trois fois moins de chances d'être convoqué à un entretien qu'un candidat plus jeune. Comment un senior peut-il s'y prendre trouver un poste plus facilement ? La rédaction de toutsurlaretraite a rencontré Marie-Christine Oghly, la présidente du Medef Ile-de-France et chef d'entreprise. Elle nous livre ses conseils.

Pourquoi les seniors sont-ils victimes de discrimination sur le marché de l’emploi ?
Les employeurs ont souvent l’image non justifiée du sénior fatigué, qui coûte trop cher, qui n’est pas assez mobile ou flexible. Pourtant j’ai constaté que les seniors à la recherche d’un emploi étaient souvent très motivés, de bonne volonté et prêts à s’investir. A Enginsoft, la société que j’ai créée l’an dernier (ndlr : cette société de logiciels de simulation numérique est située à Boulogne-Billancourt, au sud-ouest de Paris), j’ai tenu à mélanger jeunes et moins jeunes. Les salariés travaillent en binôme, c’est très riche car chacun apporte ses connaissances. Et surtout, tout le monde s’entend bien. Parfois on peut entendre des réflexions comme « toi le vieux » mais c’est toujours bon enfant !

Comment le senior doit-il se positionner à l’entretien quand son recruteur est plus jeune que lui ?
Surtout il ne doit rien changer, même s’il est vrai, avoir l’âge du père de son recruteur peut déstabiliser. Mais il ne faut pas perdre la face. Il faut montrer ses qualités, mettre en avant son expérience. Mais attention cependant à ne pas paraître trop prétentieux. Le senior a encore plein de choses à acquérir. Il doit montrer qu’il est prêt à recommencer à zéro. Il ne doit pas se cantonner à ses expériences passées et avoir peur de partir sur un terrain inconnu.

Voulez-vous dire que le senior à la recherche d’un emploi doit faire le deuil de sa situation passée ?
Oui, parfois, il faut accepter de repartir sur autre chose, de se reconvertir. Le senior doit aussi accepter de revoir en baisse ses prétentions salariales et recommencer un peu plus bas dans les grilles de salaire.

Mais comment parvenir à se reconvertir ?
Tout au long de sa carrière et donc à tout âge, il faut être ouvert d’esprit, se remettre en question et avoir envie de se former. Parfois, certains se disent « il ne me reste que quelques années de travail donc la formation n’est pas nécessaire ». Alors qu’elle est très utile pour éviter, si l’on perd son poste, de se retrouver sans arme sur le marché du travail.

Justement pour coller au marché de l’emploi actuel, que doit éviter et privilégier un senior ?
Surtout il y a des phrases à bannir comme « de mon temps », ou « aujourd’hui les jeunes » Les seniors aussi sont jeunes ! A contrario, les trois notions à connaitre et pourquoi pas à utiliser lors d’un entretien sont flexibilité, mobilité et adaptabilité. Comme conseil, j’inviterai également les seniors à se mettre à l’informatique, à s’investir dans les réseaux sociaux. Surtout, il ne faut pas montrer de freins vis-à-vis des nouvelles technologies, et ne pas laisser penser qu’on est mal à l’aise avec ces outils.