Chômage au mois de juin 2012 : les seniors en première ligne


Le nombre de personnes au chômage a presque atteint les 3 millions au mois de juin 2012 d'après les chiffres du ministère du Travail. Particulièrement touchés, les demandeurs d'emploi de 50 ans et plus ont vu grossir leurs rangs de 15,9% en un an.

chomage, chomeurs, seniors, demandeurs, emploi, ages, juin, hausse

Le chômage s’est aggravé au mois de juin 2012. Le nombre de personnes sans emploi de catégorie A a atteint les 2 945 800 en France métropolitaine, soit une hausse de 0,8% (+23 700) depuis fin mai et de 7,8% sur un an. En un mois, l’augmentation est de 0,9% pour les hommes et 0,7% pour les femmes.

Parmi ces personnes, les demandeurs d’emploi de 50 ans et plus connaissent en un mois la même progression que les chômeurs de catégorie A de moins de 25 ans, soit une hausse de 1,4%. En revanche sur un an, ce sont les seniors qui sont le plus pénalisés par le chômage avec une augmentation de 15,9%, contre 5,9% pour les jeunes de moins de 25 ans et 5,7% pour les 25-49 ans.

Ainsi, le nombre de chômeurs de 50 ans et plus s’est établi à 633 500 en juin 2012 contre 624 700 en mai. Parmi eux, la proportion de femmes a atteint les 298 600 personnes soit un accroissement mensuel de 1,2% (contre +1,6% pour les hommes) et annuel de 16,2% (contre 15,7% pour les hommes).

Si l’on y ajoute les catégories B et C, demandeurs d’emploi exerçant une activité réduite plus ou moins longue, les 50 ans et plus atteignent le nombre de 915 400 (dont 475 300 femmes) personnes soit une hausse mensuelle de 1,5% et annuelle de 14,6%.

La durée moyenne d’inscription sur les listes de Pôle Emploi est également la plus importante pour les demandeurs d’emploi de 50 ans et plus (sortants de catégorie A, B et C) même si elle diminué de 10 jours par rapport à mai. Elle était en effet fixée en juin à 432 jours contre 145 pour les moins de 25 ans et 269 pour les 25 – 49 ans. Sur un an cette durée a augmenté de 24 jours pour les 50 ans et plus, 5 jours pour les moins de 25 ans et 7 jours pour les 25 – 49 ans.

Les chômeurs âgés oubliés

Le ministre du Travail Michel Sapin a réagi à cette « montée forte du chômage », soulignant la nécessité de « globalement faire davantage d’emplois aidés » en 2013. « Aujourd’hui la France n’a jamais connu autant de chômeurs de longue durée », a-t-il remarqué en mettant l’accent sur « les mesures d’insertion, d’orientation pour permettre à ceux qui sont au chômage depuis très longtemps de pouvoir retrouver l’emploi ». Outre l’augmentation des contrats aidés, le gouvernement prévoit des emplois d’avenir (100.000 en 2013, 50.000 en 2014). Un programme qui oublie cependant les chômeurs âgés puisque les emplois d’avenir seront prioritairement destinés aux jeunes peu qualifiés.

Pour en savoir plus sur la hausse du chômage des seniors depuis un an, cliquez ici.