Comment épargner pour sa retraite


AVIS D'EXPERT VIDEO – À l'aube d'une nouvelle reforme des systèmes de retraite, Gad Amar, directeur de la distribution chez BlackRock France, nous livre ses conseils pour se constituer un capital retraite confortable.

retraite-gad amar-epargne

Le rapport de la commission pour l’avenir des retraites va être remis, dans les prochains jours, au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Ce texte, qui devrait largement inspirer la future réforme des retraites, préconiserait un allongement de la durée de cotisation. Du coup, pour Gad Amar, directeur de la distribution de la filiale française du gestionnaire d’actifs BlackRock, les Français ont intérêt à multiplier leur portefeuille d’investissement et à commencer à épargner le plus tôt possible pour s’assurer un avenir plus confortable.

Morceaux choisis :

 

Comment se comportent les Français actuellement en matière d’épargne ?

« le rapport Moreau va sortir, ce rapport va aller dans le sens que l’on attend tous c’est-à-dire que les Français vont devoir cotiser beaucoup plus longtemps et s’attendre à un taux de remplacement plus faible. Il est intéressant de voir que ce rapport sort peu de temps après une étude que BlackRock a conduite. Cette étude met en évidence les conclusions suivantes : tout d’abord, les Français sont très inquiets et cela se traduit par un comportement de court-termisme évident, notamment dans le cas de leurs investissements avec moins de 10% d’entre eux prêts à investir en prenant un peu plus de risques pour avoir un peu plus de rendement. »

 

Comment expliquer cette vision « court-termiste » ?

« La raison principale de ce court-termisme est la situation économique dans laquelle nous sommes plongés. Et le réflexe initiale des Français, qui sont des épargnants historiques, c’est d’augmenter leurs taux d’épargne et de ne plus faire de plans d’investissements à long terme mais au contraire de se dire, j’ai besoin d’une réserve d’épargne disponible très vite. Alors, on raccourcit l’horizon investissements. D’où le succès des offres de type livret A et autres. »

 

Votre conseil ?

« Il faut cesser de regarder des produits de fonds en euros comme étant la seule solution d’investissement pour les épargnants et au contraire il faut, commencer très tôt à épargner pour l’avenir. Par exemple, en épargnant 100 euros par mois, certes, c’est beaucoup d’argent, mais 100 euros par mois sur 40 ans à 4% on parle d’un capital constitué de plus de 120.000 euros. La deuxième chose à faire, c’est d’avoir des portefeuilles diversifiés et surtout de commencer à constituer des briques de revenus complémentaires à travers des stratégies comme les fonds à hauts dividendes ou investir sur différentes stratégies génératrices de revenus que ce soit des obligations à haut rendement, des obligations dites de qualité, des actions à hauts rendements, qui permettront d’avoir des revenus complémentaires au moment de la retraite. »