Compte pénibilité : les points doublés dès 58,5 ans


VIDEO – La ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine a annoncé le 2 juillet 2014 que les salariés âgés de 58,5 ans bénéficieront d'un doublement des points sur les futurs comptes personnels de prévention de la pénibilité au lieu de 59,5 ans comme prévu initialement.    

Marisol Touraine

Les seniors vont pouvoir profiter davantage des futurs comptes personnels de prévention de la pénibilité. Le mécanisme de doublement des points prévu pour permettre aux salariés proches de la retraite de bénéficier quand même de ce dispositif est avancé d’un an, a annoncé la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine en marge d’un événement organisé le 2 juillet 2014 en son ministère. « Nous avons décidé que le doublement des points allait s’appliquer non pas à partir de 59,5 ans mais de 58,5 ans », a-t-elle déclaré.

Pour rappel, les comptes pénibilité instaurés par la dernière réforme des retraites visent, notamment, à permettre aux salariés exposés aux risques professionnels de partir plus tôt à la retraite.

Report partiel en 2016

Cette mesure intervient alors que Manuel Valls a annoncé dans une interview publiée le 1er juillet sur le site Internet du quotidien Les Echos que la mise en place des comptes pénibilité était partiellement reportée. Sur les 10 facteurs de pénibilité pris en compte, l’exposition à seulement quatre d’entre eux (travail de nuit, travail à la chaîne, travail en trois-huit et travail en milieu hyperbare) va être comptabilisée à compter du 1er janvier 2015.

Les six autres facteurs (port de charges lourdes, exposition à des agents chimiques dangereux…) vont être instaurés en 2016 après que les branches professionnelles se soient mises d’accord sur les seuils d’exposition.

Ce report partiel a été vécu par les syndicats comme un gage donné par le gouvernement au patronat, opposé à l’entrée en vigueur des comptes pénibilité dès 2015. Le président du Medef Pierre Gattaz a même brandi la menace d’un boycott de la 3ème conférence sociale prévue les 7 et 8 juillet prochains. Par le doublement des points à partir de 58,5 ans, l’exécutif veut montrer qu’il entend « aussi les revendications des organisations syndicales », a souligné Marisol Touraine.