Croissance Avenir Perp, un nouveau contrat pour les épargnants autonomes


Le courtier sur Internet Epargnissimo lance un plan d'épargne retraite populaire à frais réduits. La cible : des épargnants cherchant à réduire leurs revenus imposables mais aussi les jeunes actifs souhaitant préparer leur épargne-retraite en solo.  

Epargne-retraite : lancement du contrat Croissance Avenir Perp

Epargnissimo lance à son tour son Perp sur Internet. Spécialisé dans l’assurance vie en ligne, le courtier a décidé de proposer un plan d’épargne retraite populaire (Perp) pour compléter son offre. Baptisé Croissance Avenir Perp, le contrat cible les contribuables souhaitant diminuer leurs revenus imposables mais aussi un public de jeunes actifs.

« A notre avis, il est important de se constituer une épargne retraite dès l’entrée dans la vie active. Croissance Avenir Perp s’adresse à une génération à la recherche d’une autonomie de gestion, d’une mainmise sur son épargne, rendue possible par la consultation en ligne et de nombreux actes réalisables de façon dématérialisée », expose Jean-Olivier Ousset, gérant d’Epargnissimo. Pour ce faire, le contrat se veut « accessible » dès 45 euros de dépôt initial et sans frais sur versements, qui peuvent atteindre 5% sur certains contrats traditionnels. Dans la même veine, les frais de gestion sont limités à 0,68% sur le fonds en euros, à capital garanti, et 0,96% sur les 77 supports en unités de compte disponibles pour diversifier le contrat. Seuls frais notables : les arbitrages (actes visant à changer la composition du contrat entre fonds) sont facturés à hauteur de 0,50% des sommes transférées.

29.625 euros de versements déductibles du revenu imposable

Ce contrat présente donc des caractéristiques très proches des Perp en ligne proposés par d’autres intervenants sur Internet depuis 2013, comme Assurancevie.com, Mes-Placements.fr ou Patrimea. Tous ont un point commun : leur assureur est Suravenir, compagnie d’assurance vie du Crédit Mutuel Arkea (fédérations du Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif central). Conséquence, les performances de leur support en euros sont identiques : 3% nets de frais de gestion en 2013, comme en 2012, un niveau supérieur à la moyenne qui atteint 2,50% l’an dernier, selon l’ACPR, le régulateur des compagnies d’assurances.

A l’image des autres plans d’épargne retraite populaires, le Perp en ligne Croissance Avenir permet de se constituer un complément de revenus sous la forme d’une rente versée au moment du départ en retraite, rente qui est imposable comme n’importe quelle pension de retraite. La sortie du contrat peut intervenir pour partie en capital (20%), une possibilité introduite par la réforme des retraites de 2010. Pour Jean-Olivier Ousset, l’ouverture d’un Perp est complémentaire de celle de l’assurance vie : si cette dernière permet de bénéficier de revenus financier peu ou pas imposés (hors prélèvements sociaux), le Perp offre la possibilité de « travailler sur le haut de la feuille d’impôt », les versements étant déductibles du revenu imposable. Le souscripteur pourra déduire dans sa déclaration de revenus 2015 au minimum 3.703 euros et au maximum 29.625 euros, et même davantage en utilisant le plafond du conjoint et les sommes inutilisées au cours des trois années précédentes.

A lire également sur le Perp
Perp : pas de sortie en capital automatique sous 40 euros de rente