Cumul emploi retraite : régime dérogatoire pour les danseurs de l’Opéra de Paris


 

Les députés ont voté le 24 octobre 2014 une « entorse » à la refonte du dispositif de cumul emploi retraite pour les danseurs de l’Opéra de Paris. La dernière réforme des retraites a instauré qu’à compter du 1er janvier 2015 les retraités qui cumuleront leur pension et une activité ne pourront plus se créer de nouveaux droits à la retraite au titre de cette activité. Or, le régime spécial de l’Opéra national de Paris prévoit une mise à la retraite d’office des danseurs professionnels dès 42 ans.

Dans le cadre de l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015, un amendement a été adopté instaurant un régime dérogatoire pour les retraités de ce haut lieu de la danse les autorisant à acquérir des droits à la retraite dans leur nouvelle activité. « Après leur mise à la retraite, les danseurs n’exercent pas une activité à caractère accessoire comme cela peut être classiquement le cas dans l’hypothèse d’un cumul emploi-retraite. Ils débutent une véritable seconde carrière. L’Opéra national de Paris, par le biais du service formation, participe d’ailleurs activement à les aider à se reconvertir », souligne l’énoncé des motifs de l’amendement.

 

A lire aussi :

Cumul emploi-retraite : « La réforme va limiter la liberté de choix »