De plus en plus de seniors pauvres en France


 

La pauvreté progresse chez les quinquas et sexagénaires français. Sur les 100.954 situations de dénuement auxquelles a été confronté le Secours catholique en 2013, 17% des personnes avaient entre 50 et 59 ans et 8,5% plus de 60 ans, selon les statistiques d’accueil publiées le 6 novembre 2014 par l’association caritative. Soit respectivement 4 et 3,5 points de plus qu’en 2010. Certes, cette hausse reflète le vieillissement de la population française. « Néanmoins, la part des plus de 60 ans augmente plus vite au sein des accueils du Secours Catholique que dans la population générale », constate le rapport.

Autre tendance : la proportion des femmes parmi les seniors pauvres ne cesse, elle aussi, d’augmenter (61% en 2013 contre 58% en 2010 et 54% en 2003). Leur revenu mensuel moyen est de 772 euros, soit 215 euros de moins que le seuil de pauvreté (987 euros par mois). « Une des explications de la présence forte de femmes chez les personnes âgées accueillies par le Secours Catholique se trouve dans les différences des montants de pension pour les hommes et les femmes », estime l’association qui rappelle que la retraite moyenne (tous régimes confondus) s’élève à 1.600 euros par mois pour les hommes contre moins de 1.000 euros par mois chez les femmes.

Mais c’est surtout la situation des personnes juste avant la retraite qui inquiète. « Les 55-64 ans rencontrés par le Secours Catholique ont un niveau de vie moyen plus faible que les plus âgés : 618 euros pour les 55-64 ans, contre 755 euros pour les plus de 65 ans ». Le chômage est pointé du doigt. 72% des 55-64 ans accueillis par le Secours catholique en 2013 étaient sans emploi.

 

A lire aussi :

Près de la moitié des retraités vivent sous le seuil de pauvreté