Dépendance : 10 milliards de dépenses en plus d’ici à 2040 selon les premières prévisions (Drees)


Le groupe de travail chargé par la ministre des Solidarités, Roselyne Bachelot, d'évaluer le coût de la prise en charge de la dépendance des seniors examine ce mercredi 18 mai 2011 les premières projections établies par l'Insee, la Drees et la direction du Trésor.

dépendance, financement, dépenses, coût, seniors

La prise en charge de la dépendance va coûter cher : 10 milliards d’euros supplémentaires d’ici à 2040. C’est la première conclusion des projections menées conjointement par la Drees, l’Insee et la direction du Trésor et étudiées ce mercredi par le groupe de travail Perspectives, révèle le quotidien Les Echos. Présidé par Jean-Michel Charpin, ce groupe a pour mission d’évaluer la prise en charge financière de la dépendance dans les années à venir.

Trois scénarios démographiques ont été étudiés : optimiste, intermédiaire et pessimiste. Ils prévoient un doublement du nombre de personnes âgées dépendantes à l’horizon 2060 (+ 35 % d’ici à 2030).

Dans le scénario démographique central, le total des dépenses publiques pour la prise en charge de la dépendance (assurance-maladie, allocation personnalisée pour l’autonomie, hébergement, etc.) atteint 1,34 point de PIB en 2025 et 1,67 point en 2040 (contre 1,22 point aujourd’hui, soit 24 milliards d’euros). Cela représente 0,44 point de PIB en dépenses supplémentaires. Les besoins s’aggraveraient à compter de 2025.

La projection optimiste présente des besoins globaux variant entre 0,28 points de PIB (avec une indexation de certaines prestations sociales sur les prix) et 0,36 point de PIB (avec une indexation sur les salaires). Le scénario pessimiste, quant à lui, prévoit 0,58 à 0,69 point de PIB de dépenses en plus, soit au maximum 13 milliards d’euros.