Dépendance : le projet de loi vieillissement voté au Sénat


 

Après avoir été adopté le 17 septembre 2014, le projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement a été voté le 19 mars 2015 au Sénat. « Alors que cette réforme était promise depuis plus de dix ans par la précédente majorité, le gouvernement a tenu son objectif en matière de politique du vieillissement consistant à mobiliser l’ensemble des politiques publiques pour donner les moyens aux personnes âgées d’être actrices de leurs parcours et changer le regard sur la vieillesse », se sont félicitées, dans un communiqué commun, la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine et la secrétaire d’Etat chargée de l’Autonomie et des Personnes âgées Laurence Rossignol.

Sans cesse repoussée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, la loi dépendance faisait partie des promesses de la campagne de François Hollande. Reste que le texte doit être débattu en seconde lecture pour être définitivement adopté. Son examen devrait reprendre en septembre à l’Assemblée. Marisol Touraine et Laurence Rossignol ont réaffirmé une « application pleine et entière de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement au 1er janvier 2016 ».

La principale mesure du projet de loi porte sur la revalorisation de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile, une aide versée par les départements aux personnes âgées dépendantes vivant chez elles. Le texte instaure également un « droit au répit » pour les aidants avec notamment l’octroi d’une enveloppe pouvant atteindre 500 euros pour les proches modestes en vue de leur permettre de financer un hébergement temporaire de la personne dépendante et ainsi, de souffler un peu.

 

A lire également :

Seuls 10% des seniors se soucient de leur future dépendance