Des députés demandent la suppression de leur régime de retraite


Dix jeunes députés (cinq du PS, trois de l’UMP et deux de EELV) appellent dans Le Nouvel Observateur du 20 juin 2013 à l’abolition de leurs avantages et notamment de leur régime de retraite. Le député UMP de Haute-Loire, Laurent Wauquiez, est le plus virulent sur ce dernier sujet. « Je suis opposé au régime spécial des parlementaires comme je suis contre les régimes spéciaux d’EDF ou de la SNCF », écrit-il.
Ce n’est pas la première fois que le maire de Puy-en-Velay (Haute-Loire) s’exprime sur la question. Le 18 juin 2013, l’ex-ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche avait déjà demandé la suppression des régimes de retraite des députés dans l’émission « Le Talk Orange-Le Figaro ». Si ce régime a été largement modifié par la réforme des retraites de 2010, il demeure avantageux puisqu’un seul mandat de cinq ans permet d’obtenir une pension de 1.200 euros par mois.
Laurent Wauquiez n’est pas le seul élu de l’opposition à être en pointe sur le sujet. Le secrétaire général de l’UMP chargé des retraites et à ce titre le contradicteur désigné du futur projet de loi sur les retraites, Arnaud Robinet, milite également pour la suppression de tous les régimes spéciaux, dont celui des parlementaires, comme il l’a répété lors de l’audition de la conseillère d’Etat Yannick Moreau devant la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, le 19 juin 2013.

 

A lire aussi :

Arnaud Robinet : « Nous payons en France le passage de la retraite à 60 ans »