Des écarts de prix importants entre les maisons de retraite privées


Selon une étude diffusée le 19 mai 2015, le coût d'hébergement dans un Ehpad privé atteint en moyenne 3.406 euros par mois en Ile-de-France, contre 2.325 euros par mois en Poitou-Charentes.    

Le coût d'un hébergement dans une maison de retraite privée peut atteindre jusqu'à 6.000 euros par mois

Les tarifs des maisons de retraite privées varient beaucoup d’une région à une autre. Les plus élevés se situent en Ile-de France (3.406 euros par mois en moyenne) et les plus bas en Poitou-Charentes (2.325 euros par mois en moyenne), selon une étude de Retraite Plus publiée le 19 mai 2015. Soit une différence de 1.081 euros par mois ou… 12.972 euros par an ! De quoi réfléchir à deux fois avant de choisir son dernier lieu où passer ses vieux jours.

L’enquête porte uniquement sur les 871 Etablissements publics d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), tous privés, partenaires de Retraite Plus (il existe près de 592.000 Ehpad en France, d’après l’Insee). Chez cette société de recherche de maisons de retraite, on reconnait que le coût d’hébergement dans un Ehpad public ou associatif est plutôt compris entre 1.500 et 1.700 euros par mois. D’ailleurs, dans certaines régions, comme en Alsace, les Ehpad privés sont réservés à une clientèle haut de gamme, de l’aveu de Retraite Plus.

Jusqu’à 6.000 euros par mois à Paris

En outre, des écarts de prix existent au sein même d’une région. Les variations les plus importantes se situent en Ile-de-France où les tarifs peuvent aller de 6.000 euros par mois pour un Ephad privé situé en plein cœur de Paris à 1.500 euros par mois pour son homologue implanté en lointaine banlieue.

D’une manière générale, les prix sont plus élevés dans les grandes agglomérations. Sans surprise, la capitale arrive en tête (4.430 euros par mois en moyenne) suivis de Nice (3.140 euros), Lille (3.055 euros) et Lyon (3.048 euros). Troyes est la grande ville la moins chère (2.622 euros par mois en moyenne). Dans un rapport publié le 24 novembre 2014, la Cour des comptes a dénoncé les écarts de prix importants entre les Ehpad (publics et associatifs compris) que la Haute juridiction juge le plus souvent non justifiés.

 

A lire également :

Maisons de retraite : lancement d’un comparateur public des tarifs en mai 2015