Des outils pour maintenir les seniors dans l’emploi


A 45 ans, le salarié entame une nouvelle tranche de vie professionnelle. A l'initiative de l'employeur ou du salarié, plusieurs dispositifs peuvent être pris pour maintenir la place du senior dans l'entreprise :

> Un bilan à mi-carrière (appelé aussi entretien de deuxième partie de carrière)
Dans les entreprises de plus de 50 personnes, tout salarié de plus de 45 ans ayant au moins deux ans d’ancienneté dans l’entreprise a droit à ce bilan de mi-carrière avec son employeur. Celui-ci permet au salarié de définir ou de redéfinir un projet de réorientation interne. Au cours d’un entretien, le salarié et son responsable hiérarchique étudient ensemble les possibilités d’évolution en termes de carrière ou d’aménagement des conditions de travail. Cet entretien doit être renouvelé tous les cinq ans.

> Un bilan de compétences
Le bilan de compétences permet au salarié de faire le point sur ses compétences personnelles et professionnelles, ainsi que ses motivations via des entretiens personnalisés, des tests de motivation et de connaissance.
C’est un prestataire extérieur à l’entreprise qui réalise ce bilan.

> Des actions de formation
Il s’agit des actions de formations recensées par le chef d’entreprise dans son plan de formations. Elles varient selon les besoins de l’entreprise et des salariés et sont nécessaires pour maintenir les capacités du senior à occuper un emploi devant notamment l’évolution des technologies. Ces actions de formation peuvent également lui permettre d’évoluer vers d’autres postes.
Ces actions sont considérées comme du temps de travail effectif et sont donc obligatoires.