Dossier spécial changement retraite 2009 : Cotiser plus et partir plus tard

SEO & traffic strategist : Camille Radicchi
Partagez

La durée de vie s'allonge. Pour maintenir le système de retraite par répartition, les dirigeants ont choisi en 2003 d'allonger la durée de cotisations.

A partir de 2009, vous allez devoir cotiser 161 trimestres, soit 40 ans et 3 mois, pour pouvoir bénéficier d'une retraite à taux plein. Et ce n'est pas fini, puisque la durée de cotisation augmentera d'un trimestre par an pour s'établir à 164 trimestres (41 ans) en 2012. En cas de durée de cotisation inférieure, une décote est appliquée sur le taux plein. Le coefficient de minoration est égal à 2,5% par trimestre manquant pour les assurés nés avant 1944 mais il sera progressivement diminué pour atteindre 1,25% pour ceux nés après 1952.

Travailler jusqu'à 70 ans

Le Parlement a aussi voté un amendement permettant de travailler jusqu'à 70 ans. Ce texte a déclenché une vive polémique mais a été validé la semaine dernière par le Conseil constitutionnel.

Ainsi, sur la base du volontariat, un salarié pourra travailler jusqu'à 70 ans, même si son employeur s'y oppose. La mesure votée permet à l'employé de rester un an de plus après 65 ans, le dispositif étant renouvelable 4 fois. L'amendement ne remet pas en cause l'âge légal de départ à la retraite, qui reste à 65 ans, mais a suscité de nombreuses réactions.

« Comme pour le travail du dimanche, le pseudo-volontariat est avancé pour justifier ce scandale. Comme si, les retraités qui vivent aujourd'hui si nombreux sous le seuil de pauvreté, et même ceux aux revenus si modestes, pouvaient avoir le choix » dénonce le Parti communiste français (PCF).

La résolution du problème passe ailleurs pour la confédération générale du travail (CGT) : « au lieu d'allonger indéfiniment la période d'activité, la solution est d'assurer aux salariés des carrières complètes, d'intégrer les périodes d'apprentissage, de recherche d'un premier emploi, d'études dans la période de cotisation exigée » estime le syndicat.

Une mesure inefficace ?

Si sur le papier la mesure peut apparaître pour certains comme une atteinte à l'âge légal de la retraite, elle risque de se heurter à la réalité. La France possède en effet le taux d'emploi des personnes âgées le plus faible en Europe : 38,1% des 55-64 ans travaillent, alors que le gouvernement s'est fixé comme objectif la moitié en 2010.

>> Article suivant : cotiser plus et partir plus tard

 
 

Réseaux Sociaux