Emploi des seniors : forte hausse du chômage chez les 55-64 ans


Dans sa Photographie du marché du travail en 2011, l'Insee souligne que le taux d'activité des 55-64 s'est nettement accru entre 2008 et 2011. Le taux de chômage des seniors a ainsi explosé de 41,3% sur cette période, tout en restant bien inférieur à la moyenne nationale.

retraite, pole, emploi, seniors

Le chômage guette de plus en plus les seniors. Entre 2008 et 2011, le nombre de demandeurs d’emplois âgés de 55 à 64 ans a considérablement augmenté selon la Photographie du marché du travail de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). « Sous l’effet de la crise, le chômage des 55-64 ans progresse nettement depuis 2008 : leur taux de chômage est passé de 4,6 % à 6,5 % », précise l’institut. Les 50 ans et plus connaissent pour leur part un taux de chômage de 6,3%. Malgré cette hausse spectaculaire de 41,3% chez les 55-64 ans, « ce taux reste toutefois bien en-deçà de celui de l’ensemble des actifs (9,2 %), poursuit l’Insee. De fait, les 55-64 ans encore actifs appartiennent aux catégories socioprofessionnelles les plus épargnées par le chômage ». Cette classe d’âge est en effet plus largement représentée chez les cadres (20,4%) et les non-salariés (15,6%) que le reste de la population chez qui ces taux atteignent respectivement 16,6 et 9,7%. De même, seulement 17,7% des 55-64 ans sont ouvriers, contre 22% sur l’ensemble des personnes en activité.

Les seniors toujours plus actifs

Bien qu’inférieur à la moyenne observée dans l’Union européenne (50,9%), le taux d’activité des 55-64 ans s’élève désormais à 44,3% contre 35,8% en 2005. « L’augmentation est régulière sur la période et est nettement plus marquée pour les 60-64 ans (dont le taux d’activité passe de 14,6 % en 2005 à 19,8 % en 2011) et s’observe même pour les 65-69 ans (2,9 % à 5,2 %) », précise l’Insee. Selon l’étude, le recul de l’âge de départ en retraite à taux plein ainsi que « l’abandon progressif depuis 2009 des dispositifs publics de cessation anticipée d’activité et le durcissement des dispenses de recherche d’emploi » sont à l’origine de cette tendance lourde.

Parallèlement à la hausse du chômage, le taux d’emploi des 55-64 ans se développe pour se situer à 41,5% en 2011, soit 3 points de plus qu’en 2005. Cet accroissement de l’activité effective des seniors s’accompagne d’une légère hausse de la précarité de l’emploi : « Même si les contrats à durée déterminée ou en intérim restent peu courants dans cette classe d’âge (6,6 % des salariés âgés de 55 à 64 ans en 2011), ils progressent (+ 1,4 point depuis 2005), particulièrement chez les 60-64 ans (+ 2,7 points, soit 10,1 % des emplois salariés en 2011) », explique la Photographie du marché du travail.

Aller plus loin sur l’emploi des seniors
Le chômage des 50 ans et plus augmente de 16,3% en un an