Epargne retraite : le Perco toujours plus haut


La collecte brute du plan d'épargne retraite collectif a dépassé, pour la première fois de son histoire, 2 milliards d'euros l'an dernier, selon des chiffres diffusés le 21 mars 2016.    

L'encours du Perco atteint 12,2 milliards d'euros

Le seuil est symbolique. Pour la première fois depuis sa création en 2003, la collecte brute du plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) a dépassé 2 milliards d’euros en 2015, selon les données publiées le 21 mars 2016 par l’Association française de la gestion financière (AFG). Le niveau des souscriptions nettes sur ce produit qui permet une sortie en rentes ou en capital à la retraite a été, il est vrai, particulièrement conséquent l’an dernier puisqu’il a atteint 1,5 milliard d’euros. Soit 14% de plus qu’en 2014.

Au final, l’encours du Perco se situait à 12,2 milliards d’euros au 31 décembre 2015, en hausse de 18%. La tendance devrait se renforcer cette année sous l’impulsion des mesures instaurées par la loi du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques.

Jusqu’à 10 JRTT ou CP

Le texte élaboré par le ministre de l’Economie Emmanuel Macron permet désormais aux salariés de monétiser puis de placer jusqu’à 10 jours de réduction du temps de travail (JRTT) ou de congés payés (CP) par an sur leur Perco. C’était possible auparavant mais uniquement si l’entreprise avait mis en place un compte épargne temps (CET). En l’absence de CET, seuls 5 JRTT ou CP pouvaient être placés sur un plan.

Par ailleurs, les employeurs ont dorénavant la possibilité d’abonder un Perco même si leurs salariés n’effectuent pas de versements libres. Enfin, la loi Macron a mis en place une fiscalité allégée pour les entreprises dont le plan est investi à hauteur d’au moins 7% dans des titres de PME-ETI. « L’AFG approuve les avancées en faveur du Perco contenues dans ce texte dont les effets seront bénéfiques pour les salariés et pour le financement de l’économie de notre pays », estime l’association représentative des sociétés françaises de gestion.

A lire également :

Epargne retraite : un salarié sur cinq a un Perco