« Faire sa demande de départ à la retraite 4 à 6 mois à l’avance »

Par Thibault Lamy
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

INTERVIEW – Faire sa demande de départ à la retraite peut se révéler très simple. Philippe Bainville, attaché de presse à la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), recommande aux futurs pensionnés de ne pas attendre le dernier moment pour préparer leur retraite.

Philippe Bainville, attaché de presse à la Cnav

 

Toutsurlaretraite.com : Quelles démarches un actif doit-il effectuer avant de partir à la retraite ?
Philippe Bainville :
Tout assuré, donc futur retraité, reçoit à ses 35 ans, puis tous les 5 ans, son relevé de carrière tous régimes. Il a la possibilité de le consulter gratuitement en ligne et de manière spontanée sur le site www.lassuranceretraite.fr. Dès 40 ou 45 ans, il doit prendre un peu de temps pour vérifier sur ces relevés que tous les éléments de sa carrière ont bien été enregistrés : manque-t-il ses activités à l’étranger ? Les trimestres pour enfants ont-ils été pris en compte ?

Les carrières complexes, marquées par des périodes de chômage, de maladie, d’interruption ou par des changements de régime de retraite demandent encore plus de vigilance.

Que faire en cas de problème sur son relevé de carrière ?
Si vous constatez que quelque chose ne va pas dans vos relevés de carrière et que vous ne vous êtes pas encore manifesté auprès de votre caisse de retraite, vous avez intérêt à le faire à 53 ou 54 ans. Les éventuelles corrections doivent être apportées avant de recevoir votre estimation indicative globale, envoyée à 55 ans. Pour cela, il suffit de contacter sa caisse de retraite : tout se règle après par envoi de courrier.

Par exemple, vous avez constaté que sur l’année 1983, votre salaire indiqué dans votre relevé est plus faible que sur l’année 1982 alors qu’il devrait être en légère progression. Vous n’avez qu’à adresser vos 12 bulletins de salaire de l’année 1983 à votre caisse de retraite qui rectifiera ces informations le cas échéant.

Pourquoi est-il essentiel de vérifier ces documents dès 55 ans ?
Un pointage au fil de l’eau est plus évident si l’on s’y prend tôt qu’au moment de partir à la retraite puisque, logiquement, le contrôle va porter sur une durée plus importante. Qui plus est, avec des estimations justes, le futur retraité aura toutes les informations nécessaires et sera parfaitement armé pour solliciter un entretien d’information retraite. Il pourra alors se poser les bonnes questions : ai-je droit à la retraite anticipée ? Quel est le poids de la surcote ? Comment fonctionne le cumul emploi-retraite ? Qu’est ce que la retraite progressive ? Ai-je intérêt à partir à l’âge légal, l’âge du taux plein ou entre les deux…

Le but de l’estimation indicative globale est de pouvoir faire un choix éclairé sur la date de son départ à la retraite. Cela laisse également un peu de temps pour préparer un projet de vie : est-ce que je déménage ? Vais-je attendre ma conjointe qui est plus jeune et qui ne part pas à la retraite tout de suite ?

En faisant un point d’étape à 54 ou 55 ans pour un départ à 62 ans, on se laisse une marge de manœuvre.

« Il y a encore des gens qui pensent que la retraite est automatique »

Une fois la date du départ décidée, que doit faire un futur pensionné ?
Vous devez faire votre demande de départ en contactant votre caisse de retraite, dans l’idéal 4 à 6 mois à l’avance. Après avoir appelé ou écrit à la caisse de retraite, il vous faut remplir un imprimé Cerfa, un formulaire accompagné d’une notice explicative téléchargeable sur le site internet de la Cnav ou qui peut vous être envoyé par courrier.

 

Certains éléments sont à joindre à votre dossier : un relevé d’identité bancaire (RIB), la photocopie de votre dernier avis d’impôt, des documents d’Etat civil comme la carte d’identité et le livret de famille ou encore vos dernières fiches de paie si vous êtes salarié par exemple. La nature des documents varie selon votre situation : activité, chômage, invalidité…

Si vous n’avez pas fait cette démarche auprès de votre caisse de retraite complémentaire, comme à l’Agirc-Arrco, il faut cocher une case spécifique sur le formulaire pour que votre demande lui soit transmise. La caisse complémentaire vous fera alors parvenir un formulaire propre.

Quel que soit votre profil, vous devez demander à votre caisse de partir à la retraite. Il y a encore des gens qui pensent que la retraite est quelque chose d’automatique.

Comment s’assurer que sa demande a bien été prise en compte ?
Dans tous les cas de figure, votre caisse de retraite vous envoie un accusé de réception précisant qu’elle a bien reçu votre dossier et qu’il est en cours de traitement. S’il est complet, vous recevez une notification d’attribution : c’est le document qui dit que vous êtes à la retraite. Il doit être conservé.

La mise en paiement se fait par la suite automatiquement puisque vous avez déjà fourni votre relevé d’identité bancaire. Pour information, le règlement se fait à terme échu, par exemple début juillet (vers le 9 du mois) pour un départ effectif le 1er juin.

Propos recueillis par Thibault Lamy

 

Pour en savoir plus sur votre départ à la retraite
Télécharger notre guide spécial sur la réforme des retraites 2014
Les réponses de France Retraite à vos questions
Près d’un quart des départs après 65 ans

ARTICLES CONNEXES
Menu