Forte progression du nombre de contrats de prévoyance Madelin en 2011


Selon les données de la FFSA (Fédération Française des sociétés d'assurance), les sociétés d'assurances ont affiché un certain dynamisme sur le marché des contrats de prévoyance « Madelin ». Le nombre de nouveaux contrats a en effet progressé de 29% en 2011 et les cotisations nouvelles enregistrent une hausse massive de 33 % en un an.

retraite, senior,

L’année 2011 a été marquée par la forte croissance (+29%) du nombre de nouveaux contrats souscrits, soit 278.000 contrats contre 215.000 en 2010, à travers 54 sociétés d’assurances. La Fédération Française des sociétés d’assurance (FFSA) explique cette progression par le développement très important du nombre d’affaires nouvelles dans les réseaux d’assurances (+32%), mais également, à un rythme plus modéré mais toujours régulier, dans les réseaux de bancassurance (+ 15 %).

Le montant des cotisations nouvelles correspondantes passe ainsi de 158 millions d’euros en 2010 à 210 millions en 2011, soit une progression de 33 % d’une année à l’autre. Les réseaux d’assurance comptabilisent 85 % des contrats en cours, 84 % des affaires nouvelles et 87 % des cotisations.

Le dynamisme des affaires nouvelles favorise l’augmentation du nombre de contrats en portefeuille, qui progresse de 6 %, portant le stock à 1,6 million de contrats à la fin 2011. Cette hausse explique la progression de 3 points du taux d’affaires nouvelles, qui passe de 15 % en 2010 à 18 % en 2011, tandis que le taux de sortie reste relativement stable (12 % en 2011 contre 11 % en 2010).

Qu’est-ce que le contrat de prévoyance « Madelin » ? Il constitue l’un des chapitres de la « Loi Madelin » mise en place en 1994. Cette législation permet aux travailleurs indépendants tels que les médecins d’obtenir des garanties de prévoyance et santé, mais aussi de se constituer une retraite complémentaire ou de bénéficier d’indemnités en cas de perte d’emploi subie. Les cotisations versées chaque année au titre d’un contrat « Madelin » sont déductibles du revenu imposable.