Hausse de 158% des nouveaux bénéficiaires de la retraite progressive en 2015


Le nombre de salariés qui travaillent à temps partiel tout en touchant une fraction de leur retraite est passé, en un an, de 1.502 à 3.871 personnes, d'après des statistiques rendues publiques le 8 mars 2016.      

Depuis le 1er janvier 2015, l'âge d'accès à la retraite progresse a été abaissé de 62 à 60 ans

C’est ce qui s’appelle un bond spectaculaire. En l’espace de 12 mois, le nombre de nouveaux bénéficiaires de la retraite progressive a augmenté de 158%, selon des données publiées le 8 mars 2016 par la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Fin 2015, 3.871 personnes sont entrées dans ce dispositif qui permet de travailler à temps partiel tout en percevant une fraction de sa pension de retraite, contre 1.502 personnes fin 2014.

Cette hausse importante résulte des nouvelles règles d’éligibilité, instaurées par la dernière réforme des retraites. S’il faut toujours justifier d’au moins 150 trimestres de cotisation à la retraite pour prétendre au dispositif, les trimestres validés auprès des régimes de la fonction publique et des régimes dits « spéciaux » (EDF, SNCF, RATP, Banque de France…) sont, depuis le 1er janvier 2015, également pris en compte. Surtout, l’âge de la retraite progressive a été abaissé de 62 à 60 ans.

70% des attributions issues des nouvelles règles

Par ces assouplissements, le gouvernement a souhaité promouvoir cette transition douce entre vie active et retraite et qui, depuis sa mise en place en 2006, enregistrait à peine un millier de nouveaux bénéficiaires par an. Toujours d’après la Cnav, les nouvelles règles d’application de la mesure, et plus particulièrement l’abaissement de l’âge d’accès à 60 ans, expliquent à elles seules 70% des attributions de 2015.

Autre enseignement intéressant : alors que plus de 78% des emplois à temps partiel sont occupés en France par des femmes, la population féminine représente « seulement » 63,5% des 5.208 retraites progressives en cours de paiement comptabilisées au 31 décembre 2015.

403 euros de pension moyenne

Le montant de la pension versée dans le cadre de la retraite progressive, qui s’ajoute au salaire du travail à temps partiel, s’élève à 403 euros par mois. Les hommes perçoivent en moyenne 438 euros par mois tandis que les femmes touchent 382 euros par mois. La pension est non seulement calculée en proportion du temps de travail, mais également en fonction des droits de retraite acquis. Or, les hommes gagnent en moyenne 20% de plus que les femmes.

En outre, il faut relativiser le succès de la retraite progressive, sachant que les nouveaux bénéficiaires du dispositif ont représenté… 0,6% des nouveaux retraités de droits directs (hors pension de réversion) de 2015. S’il est très bas, le pourcentage est lui aussi en forte progression puisqu’il se situait à 0,3% en 2014.

A lire également :

Le nouveau mode d’emploi de la retraite progressive