L’accord du 13 mars sur les retraites complémentaires en chiffres


La négociation du 13 mars 2013 entre patronat et syndicats sur les retraites complémentaires a débouché sur un projet d'accord. Décryptage en 5 chiffres clés de ce protocole qui doit permettre de réduire les déficits de l'Agirc et de l'Arrco.

agirc, arrco, retraites, complementaires, point, baisse, cotisations

 

3. C’est le nombre d’années durant lesquelles les pensions des deux régimes de retraites complémentaires évolueront à un rythme inférieur à l’inflation. Au 1er avril 2013, le taux de revalorisation du point Agirc (régime des cadres) ne sera que de 0,5% alors que l’augmentation prévue pour l’Arcco (ensemble des salariés) est fixée à 0,8%. En 2014 et 2015 la valeur des points « évoluera en fonction de l’évolution moyenne annuelle des prix hors tabac, moins 1 point, sans pouvoir diminuer en valeur absolue », selon le texte de l’accord que s’est procuré Toutsurlaretraite.com. Autrement dit, les pensions ne pourront pas baisser mais leur hausse ne sera pas aussi importante que celle de l’indice des prix.

11,65 millions. C’est le nombre de retraités affiliés au régime Arrco à fin 2011. On compte davantage de femmes (6,165 millions) que d’hommes (5,485 millions). Plus de 8,7 millions d’allocataires perçoivent une retraite directe seule, et plus de 1,5 million une retraite de réversion (quote-part de la pension du conjoint décédé) en plus de cette retraite directe. Les veuves et veufs titulaires seulement d’une retraite de réversion sont plus de 1,3 million, dont quelques dizaines de milliers seulement d’hommes.

2016. C’est l’année à partir de laquelle les entreprises d’au moins 10 salariés devront verser tous les mois leurs cotisations de retraite complémentaire aux institutions Agirc et Arrco. Actuellement, ce prélèvement est trimestriel. Cette mensualisation faite suite à celle, déjà décidée, de verser les retraites complémentaires aux allocataires tous les mois à partir du 1er janvier 2014. Ainsi, dès l’an prochain, les retraités percevront, comme pour le régime général (Cnav en particulier) leurs pensions en 12 versements mensuels, en lieu et place des 4 versements trimestriels actuellement en vigueur.

15,2284 euros. C’est le montant du prix d’achat des points de retraite (aussi appelé salaire de référence) par les 18 millions de cotisants de l’Arrco fixé pour l’année 2013. Ce chiffre, qui sert au calcul des points de retraite, s’inscrit en hausse de 1,17% par rapport au salaire de référence 2012 (15,0528 euros). Pour les cadres et assimilés, le salaire de référence Agirc se monte à 5,3003 euros en 2013, soit un renchérissement de 0,95%. En 2014 et 2015, il évoluera dans les mêmes conditions que la valeur des points.

5,5 milliards d’euros. C’est le montant du déficit annuel que devraient atteindre les régimes Agirc et Arrco à l’horizon 2017. Faute d’accord, ce « trou » aurait atteint 8,6 milliards d’euros à cette échéance. Si trois syndicats sur cinq apposent leur signature sur le texte, les réserves cumulées des deux régimes atteindront 46 milliards d’euros en 2017, contre 21 milliards si aucune mesure n’avait été prise, selon le Medef. Sans ces mesures de sauvetage, l’Agirc aurait été en faillite dès 2017 et l’Arrco en 2020.

 

Sur les retraites complémentaires

Agirc-Arrco : accord en vue sur les retraites complémentaires
Pourquoi votre pouvoir d’achat va baisser ?