L’âge moyen de départ à la retraite va reculer de presque 3 ans


Selon un document du Conseil d'orientation des retraités divulgué ce 27 mai 2015, les différentes réformes des retraites devraient repousser de 2,8 ans l'âge moyen de départ.    

Les actifs nés en 1980 devraient partir à la retraite 2,8 ans plus tard que ceux nés en 1950

Les actifs nés en 1980 devraient partir à la retraite en moyenne près de 3 ans (2,8 ans exactement) plus tard que ceux nés en 1950. Ce chiffre, tiré d’une étude du secrétariat général du Conseil d’orientation des retraites (COR) présentée ce 27 mai 2015, résulte du cumul des différentes réformes des retraites mises en place depuis 1993.

Sans surprise, c’est la loi Woerth de 2010 qui devrait avoir le plus d’impact sur l’âge de départ à la retraite. La réforme, instaurée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, a reporté de deux ans l’âge légal de départ, c’est-à-dire l’âge à partir duquel les assurés sont autorisés à prendre leur retraite et l’âge du taux plein, soit celui à partir duquel la décote est annulée même si le nombre de trimestres de cotisation requis n’est pas réuni.

Le texte devrait reculer à lui seul l’âge moyen de départ d’un an et demi. Le report de 60 à 62 ans d’ici 2017 de l’âge légal retarderait de 0,7 an le départ à la retraite et le recul de 65 à 67 ans d’ici 2022 de l’âge du taux plein de 0,8 an.

La dernière réforme aura peu d’effet

La loi Fillon de 2003 devrait repousser de 0,6 an l’âge moyen de départ. La réforme a non seulement augmenté la durée de cotisation de 40 ans (160 trimestres) à 41 ans (164 trimestres) mais elle a introduit un alignement progressif de la durée de cotisation du secteur public sur celle du privé.

Considérée comme la plus importante réforme des retraites, la loi Balladur de 1993 devrait reculer de « seulement » 0,4 an l’âge moyen de départ. Pour la génération née en 1980, l’impact du texte, qui a instauré un allongement de la durée de cotisation dans le privé de 37,5 ans (150 trimestres) à 40 ans (160 trimestres), devrait être quelque peu émoussé.

En définitive, la dernière réforme des retraites pourrait être la moins significative. Toujours d’après le COR, la loi du 20 janvier 2014, qui a porté la durée de cotisation à 43 ans (172 trimestres), devrait reculer d’à peine 0,3 an l’âge moyen de départ des actifs nés en 1980.

 

A lire également :

Age de départ, pension moyenne… les chiffres clés des retraites privées de 2014