L’Agirc et l’Arrco présentent des déficits supérieurs au milliard et demi d’euros en 2011


Les régimes de retraite complémentaire Agirc, pour les cadres, et Arrco, pour les salariés, ont présenté leur bilan financier pour l'année 2011. Les deux caisses de retraite complémentaire présentent des déficits importants, de 1,69 milliard d'euros pour l'Arrco et de 1,77 milliard pour l'Agirc.

agirc, arrco, bilans, financiers, deficits

Alors que la question d’une hausse des cotisations sociales pour les régimes de retraite complémentaire fait débat, l’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres) et l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) ont présenté leur bilan financier pour l’année 2011. Mauvaise surprise, les deux caisses de retraite complémentaire ont connu des déficits importants l’an dernier.

Pour l’Agirc, le déficit s’est creusé de 709 millions d’euros en 2011 pour atteindre un résultat net déficitaire de 1,77 milliard d’euros. Le creusement du déficit s’est produit en dépit d’une hausse des cotisations versées par les entreprises (+4,7%). Dans un communiqué, l’Agirc lie cet impact mesuré au recul des cotisations versées par l’Unedic et l’Etat. Les ressources à disposition du régime de retraite complémentaire des cadres ont augmenté de 2,9% tandis que les charges ont connu une croissance plus rapide (+3,9%). L’Agirc rappelle qu’elle dispose de 8,4 milliards de réserves à moyen et long terme.

Déficit cumulé de 2,6 milliards d’euros

En ce qui concerne l’Arrco, le déficit, établi à 1,69 milliard d’euros, est d’autant plus saisissant que le régime de retraite complémentaire pour les salariés était dans le vert en 2010 (+ 355 millions d’euros). Là encore, le régime complémentaire présente un déficit important malgré une hausse des cotisations versées par les entreprises (+3,3%). Les ressources de la caisse de retraite ont progressé de 2,9% mais les charges ont grimpé de 5,1%. Le régime Arrco dispose de 42,4 milliards de réserves à moyen et long terme.

Au final, les deux déficits cumulés dépassent les 2,6 milliards d’euros, une tendance inquiétante qui devrait se poursuivre en 2013. L’Agirc et l’Arrco rappellent pour l’occasion qu’elles n’ont pas bénéficié des contributions de l’AGFF (Association pour la gestion du fonds de financement de l’Agirc et de l’Arrco), cette dernière étant en situation négative en fin d’exercice.

En savoir plus

>> La réforme des retraites pourrait rapporter 600 millions d’euros au régime général en 2013