L’Agirc, la retraite complémentaire des cadres, en déficit


Les partenaires sociaux négocient actuellement la réforme de ce régime. Ils ont découvert que l'Agirc devrait enregistrer un déficit technique de 720 millions d'euros cette année

Les projections financières sont mauvaises pour la caisse de retraite complémentaire des cadres, l’Agirc. Selon Le Figaro, qui publie l’information, elle devrait enregistrer cette année un déficit technique de 720 millions d’euros (différence entre ressources et cotisations), alors que les projections faisaient état d’un résultat à l’équilibre.

Autre mauvaise nouvelle le solde de l’Arrco, le régime complémentaire des salariés, sera proche de zéro, alors que les prévisions le voyaient excédentaire de 1,9 milliard d’euros.

Les partenaires sociaux ont eu cette mauvaise surprise alors qu’ils ont entamé des négociations pour la réforme des deux régimes complémentaires du privé : l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés), et l’Argic (Association générale des institutions de retraite des cadres). Les syndicats ont jusqu’à fin mars pour trouver des solutions afin d’éviter les déficits de ces régimes, auparavant prévus vers 2018.