L’entretien information retraite concerne aussi l’Agirc-Arrco

Par Luce Margonty
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Le GIP Info Retraite a apporté des précisions sur l’entretien information retraite (EIR). Les assurés qui ont acquis des droits peuvent le demander à partir de 45 ans auprès des organismes de retraite de base ou complémentaires.

eir, entretien, information, retraite, agirc, arrco

Le groupement d’intérêt public (GIP) Info retraite qui regroupe les 35 organismes retraite obligatoire de base et complémentaires est revenu dans un communiqué daté du 12 septembre 2012 sur l’entretien information retraite. Cet entretien individuel personnalisé a été instauré par la réforme des retraites de 2010 dans le but de renforcer l’information donnée aux assurés et futurs retraités.

Il permet de faire le point sur sa carrière et sur les perspectives d’évolution, d’effectuer des simulations du montant de sa pension en fonction de sa date de départ (âge légal et âge du taux plein) et d’obtenir des renseignements auprès d’un expert.

« Tout assuré ayant acquis des droits à retraite dans un régime légalement obligatoire français peut demander un entretien à partir de 45 ans », rappelle le GIP Info Retraite.

Demande par mail, téléphone ou courrier

L’assuré concerné peut aussi bien solliciter ce rendez-vous auprès d’un organisme de retraite de base ou d’un organisme complémentaire. « Par exemple, un assuré du commerce, de l’industrie ou des services peut aussi bien demander son entretien information retraite à l’Assurance retraite qu’à l’institution de l’Agirc ou de l’Arrco dont il relève », peut-on lire dans le communiqué.

Les autres catégories professionnelles privées ou publiques peuvent se tourner, elles aussi, à la fois vers leur organisme de base ou vers l’organisme complémentaire, qui sont parfois les mêmes comme dans le cas des artisans et commerçants (Régime social des indépendants, RSI) ou des exploitants agricoles (Mutualité sociale agricole, MSA).

Cette démarche peut être réalisée par téléphone, courrier ou par mail. Quant au déroulement, l’assuré devra d’abord vérifier son relevé individuel de situation (RIS) qui répertorie sa carrière et les droits acquis. Un rendez-vous lui sera ensuite fixé avec l’organisme de retraite de base ou complémentaire qu’il a contacté.

ARTICLES CONNEXES
Menu