L’épargne retraite méconnue des Français


Selon une étude présentée le 17 février 2016, la majorité des personnes interrogées ignorent l'existence même des produits proposant le versement de rentes à la retraite.    

64% et 69% des Français ne savent pas respectivement ce que sont un contrat Madeline et un article 83

Les produits d’épargne retraite sont globalement peu connus des Français. C’est ce qui ressort d’une étude rendue publique le 17 février 2016, réalisée par OpinionWay auprès de 1.000 personnes âgées de 25 ans et plus pour le compte de la Fédération des associations indépendantes de défense des épargnants pour la retraite (Faider) qui représente quelque 1,5 million d’adhérents.

Ainsi, 44% des répondants ignorent ce qu’est le plan d’épargne retraite collectif (Perco), un produit d’épargne salariale prévoyant une sortie en capital ou en rentes viagères au moment du départ à la retraite. Le pourcentage grimpe à 64% pour le contrat Madelin et même à 69% pour l’article 83. Ces deux produits, qui proposent le versement uniquement de rentes à la retraite, sont il est vrai réservés à des catégories de la population : les travailleurs non-salariés (artisans, commerçants, professions libérales, exploitants agricoles) pour le premier et certains salariés généralement issus de grands groupes pour le second.

Souci de préparation

D’ailleurs, le plan d’épargne retraite populaire (Perp), ouvert à tous, y compris aux inactifs (chômeurs, parents au foyer, retraités), est lui méconnu de « seulement » 31% des sondés. Reste que dans les 69% déclarant connaître le Perp, à peine 9% ont souscrit un plan.

A titre de comparaison, 96% des personnes interrogées connaissent le Livret A et 85% en possèdent un. Les ratios s’élèvent respectivement à 83% et 50% pour l’assurance vie. L’ignorance des produits d’épargne retraite est d’autant plus dommageable que 45% des Français estiment « préférable » d’épargner en vue de financer sa retraite ou de se constituer un complément de revenu pour l’après-vie active. Une stratégie jugée même « indispensable » par 47% d’entre eux.

A lire également :

Epargne retraite : les plafonds de déduction sur les Perp et Madelin en 2016