« L'objectif est de permettre d'effectuer une demande de retraite unique 100% en ligne »

Partagez

INTERVIEW – Le Groupement d'intérêt public (GIP) Union Retraite, qui représente les 35 régimes français de retraite, a lancé le 13 octobre 2016 le compte personnel retraite. Gérard Rivière, qui préside le GIP et est également le président de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV), se félicite des bons débuts de cet outil et dévoile ses prochaines évolutions.

Gérard Rivière, président du GIP Union Retraite et président de la CNAV

 

Quelle est l'ambition du compte personnel retraite ?

Gérard Rivière, président du GIP Union Retraite et de la CNAV : Je rappelle tout d'abord que le compte personnel retraite a été instauré par la dernière réforme des retraites. J'en profite pour souligner que la loi du 20 janvier 2014 avait prévu une entrée en vigueur du compte au 1er janvier 2017 et que nous l'avons lancé le 13 octobre dernier, c'est-à-dire avec près de deux mois d'avance sur le calendrier, alors même que la mise en place de cet outil constitue un chantier titanesque.
Pour la première fois, tous les assurés, qu'ils soient en activité ou à la retraite, disposent sur un seul compte de l'ensemble des informations concernant leurs droits à la retraite et ce, quels que soient leur statut et leur parcours professionnel(s). Les 35 régimes français de retraite participent au projet. Qu'ils soient salariés, fonctionnaires, artisans, commerçants, exploitants agricoles ou professions libérales, les actifs peuvent, grâce au compte personnel retraite, disponible sur le portail info-retraite.fr, consulter instantanément leur relevé de carrière. Ils ont la possibilité de vérifier à tout moment s'il n'y a pas d'erreur ou d'oubli.
A partir de 45 ans, ils ont accès à des évaluations de leur future retraite en fonction de cinq scénarii de carrière. A compter de 55 ans, une estimation du montant de leur pension leur est fournie selon leurs âges de départ possibles. Plus de 300.000 comptes ont déjà été ouverts et le portail info-retraite.fr a enregistré plus d'un million de visiteurs depuis son lancement. En moyenne, 10.000 connexions sont effectuées par jour sur les comptes. Ce qui prouve que les assurés ne se contentent pas de créer un compte, ils l'utilisent et viennent consulter des informations régulièrement. C'est très encourageant.

Peu de fonctionnalités sont proposées pour l'instant aux retraités. Qu'est-il prévu pour ce public ?

Aujourd'hui, seul le calendrier de paiement des retraites est disponible. A partir de début 2017, les retraités vont avoir accès au récapitulatif de leurs pensions versées et à venir. Ils pourront également consulter en ligne une attestation fiscale unique sur laquelle sera mentionné le montant total à reporter sur leur déclaration de revenus. Ils n'auront donc plus besoin d'additionner les pensions servies par les différents régimes auxquels ils sont affiliés pour vérifier si le montant pré-rempli par l'administration fiscale dans leur déclaration de revenu est bien exact.

Le compte retraite devait intégrer un simulateur en ligne de pension. Qu'en est-il ?

Oui, c'est vrai, il était prévu à l'origine que le compte personnel retraite propose un tel outil. Je vous confirme que le simulateur sera intégré au compte, également au début de l'année prochaine.
Contrairement à l'actuel simulateur public M@rel basé sur de simples déclarations de l'internaute, le futur simulateur s'appuiera sur les données issues du relevé de carrière de l'assuré. L'outil, qui remplacera M@rel et reprendra d'ailleurs son nom, pourra simuler le montant de sa future pension selon une multitude de facteurs, comme une maternité ou un passage à temps partiel.

Quelles seront les autres évolutions ?

Il est prévu de proposer deux nouveaux lots de services par an. Dans le courant de 2017, les anomalies dans les relevés de carrière, comme une absence de cotisations vieillesse ou une hausse importante des revenus professionnels une année, seront automatiquement détectées. Le titulaire du compte retraite sera alors invité à prendre contact avec sa caisse. En 2018, une plateforme commune de partage de documents devrait être mise en place. Les assurés pourront par exemple y déposer une copie dématérialisée de leur livret de famille qui pourra être utilisée par les caisses au moment de la liquidation des droits.
L'objectif ultime est de permettre d'effectuer une demande de retraite unique 100% en ligne. Une fois les justificatifs demandés transmis sur le compte et validés, le formulaire de demande sera pré-rempli. L'assuré n'aura plus qu'à le valider. La demande sera valable pour l'ensemble des régimes. Il n'y aura plus besoin de demander sa retraite auprès de chacune de ses caisses de retraite. Ce service devrait être opérationnel en janvier 2019.

Propos recueillis par Jean-Philippe Dubosc

A lire également :

Demande de retraite : Quelle est la démarche à suivre pour son départ ?

 

articles les plus lus

1. Faire sa demande de retraite en ligne : fonctionnement et démarche
 

Réseaux Sociaux