La prime de Noël maintenue mais gelée en 2014


La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a confirmé que la prime de Noël sera versée aux bénéficiaires de minima sociaux, notamment de l'allocation de solidarité spécifique ou de l'allocation transitoire de solidarité. Cette aide n'est toutefois pas augmentée.

Sapin de Noël

Il n’y aura pas de mauvaise surprise pour les bénéficiaires de la prime de Noël. Cette aide, à destination des personnes touchant l’allocation de solidarité spécifique (ASS), l’allocation équivalent retraite (AER) ou encore l’allocation transitoire de solidarité (ATS), est bel et bien maintenue en 2014. « La prime de Noël est reconduite cette année pour ceux qui touchent le RSA mais aussi l’allocation de solidarité spécifique ou l’allocation transitoire de solidarité », a expliqué la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine dans une interview publiée dans Le Parisien du jeudi 4 décembre 2014.

152,45 euros par foyer

Le montant de la prime, qui doit être « versée une semaine avant Noël » selon la ministre, n’évolue pas en 2014. Il reste fixé à 152,45 euros pour les allocataires de l’ASS, de l’AER et de l’ATS, quelle que soit la composition du foyer. Seule exception, la prime atteint 219,53 euros pour les bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique majorée.

Cette aide est également accordée aux allocataires du RSA. Pour ces derniers, la prime dépend de la composition du foyer. De 152,45 euros pour un célibataire sans enfant, elle passe à 228,67 euros pour un couple sans enfant, puis à 274,40 euros pour un couple avec un enfant, 320,14 euros lorsque le couple a deux enfants et 335,39 euros pour un célibataire avec trois enfants. Le montant de la prime est par la suite relevé de 60,98 euros par personne supplémentaire.

L’aide moyenne versée aux bénéficiaires devrait atteindre 218 euros en 2014, Marisol Touraine ayant précisé que 1,83 million de personnes percevront un total de 400 millions d’euros.

Pour en savoir plus sur l’ATS en 2014
ATS : l’allocation étendue aux chômeurs nés en 1954, 1955 et 1956

Sur l’actualité des retraites
Retraites : les comptes pénibilité simplifiés pour les TPE ?
Bientôt une indexation des retraites sur les salaires ?