La retraite des médecins hospitaliers repoussée à 72 ans


 

Le projet de loi Santé a été adopté le 14 avril 2015 en première lecture à l’Assemblée nationale. 331 députés ont voté pour, 241 contre et 10 se sont abstenus pour ce texte défendu par la ministre de la Santé Marisol Touraine et dont la mesure principale concerne la mise en place progressive du tiers payant aux consultations médicales d’ici le 31 décembre 2017.

Pour lutter contre la pénurie de médecins dans les hôpitaux publics et limiter le recours coûteux à des praticiens intérimaires, le projet de loi repousse la limite d’âge des médecins hospitaliers de 68 ans (ces professionnels disposent déjà d’une dérogation) à 72 ans. La mesure sera mise en place à titre provisoire jusqu’au 31 décembre 2022.

Le Sénat pourrait revenir sur cette disposition. En cas d’échec de la commission mixte paritaire (CMP), le texte, dont l’examen bénéficie d’une procédure accélérée, sera définitivement voté en seconde lecture à l’Assemblée.