Le chômage des seniors bondit de 17% sur un an


Le nombre de demandeurs d'emplois en France a atteint un nouveau record en mars. Les 50 ans et plus sont particulièrement touchés.

chômage, seniors

 

Sur le front du chômage en général et du chômage des seniors en particulier, les mois se suivent et malheureusement se rassemblent. Mars n’a pas manqué à la règle avec une nouvelle hausse de 1,2% du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (en recherche active d’un poste) par rapport à février, selon les données publiées le 25 avril 2013 par le ministère du Travail.
La France compte désormais plus de 3,2 millions de chômeurs, soit le pire niveau depuis 1997. Comme d’habitude, les 50 ans et plus sont particulièrement touchés. Le nombre de seniors au chômage a augmenté entre février 2013 et mars 2013 de 1,3% pour atteindre plus de 688.000 personnes.

20% des personnes en sous-emploi

Surtout, leur volume a progressé de 17% sur un an, contre « seulement » 11,5% toutes tranches d’âge confondues. En réalité, contrairement aux moins de 25 ans et aux 25-49 ans, qui avaient avait baissé en 2011, celui des 50 ans et plus affiche une hausse continue depuis quatre ans.
En prenant en compte les demandeurs d’emploi déclarant une activité réduite (catégories B et C), le même écart existe entre les moins et les plus de 50 ans. Le nombre total de chômeurs a augmenté de 9,8% entre mars 2012 et mars 2013, contre une progression de 15,2% chez les quinquagénaires durant la même période. Avec un peu plus de 978.000 personnes au chômage, ces derniers représentent à eux-seuls plus de 20% des 4,741 millions de Français en sous-emploi. Le chômage des seniors demeure « très inquiétant », a souligné la CGT, dans un communiqué.

 

Sur le même thème, consultez l’article : Seniors, les premières victimes de la crise