Le départ à la retraite entraîne un « pic » de consommation


Une étude de l'Insee souligne un sursaut de dépenses chez les 60-64 ans. Le passage à la retraite entraine souvent un changement de résidence et des investissements plus importants dans les loisirs.

consommation, dépenses, retraites

Les tout jeunes retraités sont de gros acheteurs. Alors que les dépenses des ménages en ameublement et en équipements ménagers (voitures, électronique, loisirs…) ne cessent de baisser à partir de 30 ans, la courbe se redresse au moment du départ à la retraite, selon une étude récente de l’Insee.

Retour aux sources

Si les 45-49 ans consomment à peine 90% de ce qu’achètent les 40-44 ans, le ratio remonte à près de 96% chez les 60-64 ans. « Le passage à la retraite est l’occasion d’un dernier effort d’équipement dans l’électroménager et l’ameublement », notent les auteurs de l’étude. Une fois leur vie professionnelle achevée , nombre de Français retournent dans leur région d’origine, s’installent dans leur maison secondaire qui devient leur résidence principale ou déménagent dans un logement plus petit. Ils en profitent alors pour renouveler leurs meubles et leurs appareils électroménagers.

Ce changement de lieu d’habitation peut également entraîner l’achat d’une voiture. En prévision de temps libres plus longs, les ménages ont aussi tendance à investir davantage dans les loisirs, « en particulier l’audiovisuel, la photographie le sport et les livres », détaille l’Insee.

Moins de dépenses alimentaires et de vêtements

En revanche, la baisse des dépenses d’alimentation amorcée à partir de 50 ans (c’est-à-dire au moment du départ des enfants du foyer) s’accélère à partir de 60 ans. Elle concerne aussi bien les dépenses au domicile qu’à l’extérieur (restaurants…). La consommation d’alcool, elle, se maintient.

A partir de 60 ans, les ménages dépensent moins pour les vacances et pour l’habillement. « La garde-robe est de moins en moins renouvelée, d’abord parce que, n’ayant plus à respecter les obligations de travail, les tenues vestimentaires sont moins variées, estiment les auteurs. Ensuite, le fait que la mode soit axée sur la jeunesse rend l’offre commerciale moins attrayante quand on prend de l’âge. Enfin, le cercle des amis et des parents plus âgés ou du même âge tend à se réduire et les occasions de s’habiller de façon cérémonieuse se font plus rares. »