Les départs chez Air France creusent le déficit de la caisse de retraite des navigants


 

Les plans de départ successifs mis en place par les compagnies aériennes basées dans l’Hexagone et notamment chez Air France pèsent sur les comptes de la Caisse de retraite du personnel navigant de l’aviation civile (CRPN). Selon le rapport d’activité 2014 publié le 30 novembre 2015 par ce régime de retraite complémentaire des pilotes, stewards et hôtesses de l’air (ils sont affiliés au régime général pour la retraite de base), le déficit de la CRPN est passé de 106 à 127 millions d’euros sur un an. Soit une hausse de près de 20% en 12 mois.

Et pour cause : les prestations (c’est-à-dire les dépenses) ont progressé de 3,6% en 2014 (contre 2,8% en 2013). Cette envolée résulte du vieillissement de la population, mais aussi de « la poursuite des plans de départs de compagnies du transport » qui ont entraîné une augmentation de 2,2% du nombre de pensionnés, peut-on lire dans le rapport. En face, les recettes augmentent, elles, de seulement 0,2%. La hausse des cotisations instaurée l’an dernier est contrebalancée par la réduction, dans le même temps, de 0,6% de la masse salariale. Avec plus de retraités et moins de cotisants, le « trou » ne peut que se creuser…

 

A lire aussi :

La revalorisation des retraites complémentaires mal engagée