Les footballeurs vont davantage cotiser à la retraite


 

Conséquence inattendue du nouvel accord Agirc-Arrco : les footballeurs professionnels vont être amenés à nettement plus cotiser à la retraite qu’aujourd’hui. Les as du ballon rond ne possèdent pas le statut cadre. Du coup, ils cotisent actuellement pour leur retraite complémentaire uniquement à l’Arrco, le régime de tous les salariés du privé. Or, l’assiette de cotisation maximum à ce régime est fixée à « seulement » trois fois le plafond de la Sécurité sociale (PSS), soit 9.510 euros par mois en 2015. Ce qui signifie que les footballeurs dont la rémunération dépasse cette somme ne versent pas de cotisation Arrco au-delà.

La donne va changer en 2019. L’accord sur les retraites complémentaires du 30 octobre 2015 prévoit à cette date une fusion des tranches de cotisation Arrco et Agirc (le régime des cadres). L’assiette va passer de trois à huit fois le PSS (25.360 euros par mois). Ce relèvement va concerner une grande partie des footballeurs professionnels. Ceci dit, en cotisant plus, ces derniers vont percevoir à la retraite davantage de pensions complémentaires.

 

A lire aussi :

Les veufs et veuves également touchés par l’accord Agirc-Arrco