Les Français ont épargné 5% de plus en 2014 pour leur retraite


 

Nos concitoyens ont thésaurisé un peu plus l’an dernier pour financer leurs vieux jours. Selon les premiers résultats de la dernière édition de l’Observatoire des retraites européennes diffusé le 11 décembre 2015 par Eres, une plateforme de distribution de produits d’épargne salariale et retraite, les Français ont mis de côté 734 milliards d’euros en 2014 en vue de compenser leur baisse de revenus à la retraite. Une somme en hausse de 5% par rapport à 2013.

En réalité, Eres a une vision très large de l’épargne retraite puisque la plateforme, qui s’appuie sur des études de la Banque de France, de l’Insee, de l’Association française de la gestion financière (AFG) et de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), y inclut également des produits pas spécifiquement estampillés « retraite ». Le gros de la progression enregistrée en 2014 provient ainsi de la forte collecte de l’assurance vie.

D’ailleurs, toujours d’après Eres, la part du nouveau placement préféré des Français dans l’épargne retraite est passée de 45% à 46,3% en un an. A l’inverse, les valeurs mobilières dont le plan d’épargne en actions (PEA) ont cédé du terrain, la proportion se montant à 22,3% en 2014, contre 24% en 2013. Sans surprise, la part des livrets défiscalisés est en baisse (4% en 2013, 3,9% en 2014) sous l’effet de l’érosion de la rémunération du Livret A. L’épargne salariale (PEE, Perco…) progresse d’1 point de 6% à 7%. L’épargne retraite proprement dite fait du quasi surplace. Les produits individuels (Perp, Corem, Préfon-Retraite…) plafonnent à 7%, tandis que les produits collectifs (article 39, article 83…) augmentent très légèrement de 12,6 à 13%.

 

 A lire aussi :

« Les indépendants peuvent facilement optimiser leur épargne retraite »