Les retraites versées à l’étranger en légère croissance


 

Le montant des retraites versées hors de France continue de progresser. Il a augmenté l’an dernier de 1,72% pour les pensions de base et de 0,64% pour les pensions complémentaires, selon l’édition 2013 du rapport statistique annuel du Centre des liaisons européennes et internationales de Sécurité sociale (Cleiss). Au total, un peu plus de 6 milliards d’euros ont été versés en 2013 au titre des retraites françaises de droit direct et de droit indirect (pensions de réversion) à des résidents d’autres pays.

Ces versements reflètent les flux d’immigration opérés dans l’Hexagone, les travailleurs immigrés ayant tendance à rentrer dans leur pays d’origine à la retraite. En matière de pension de base, l’Algérie arrive en tête avec 1,439 milliard d’euros versés en 2013, suivie de l’Espagne (758,91 millions d’euros), du Maroc (329,49 millions d’euros), de l’Italie (259,19 millions d’euros) et de la Tunisie (135,99 millions d’euros).

En matière de pensions complémentaires, l’Algérie occupe toujours la première place (260,61 millions d’euros) mais le reste du palmarès est différent puisque le Portugal arrive au deuxième rang (229,66 millions d’euros), devant l’Espagne (202,79 millions d’euros), le Maroc (112 millions d’euros), la Belgique (105,12 millions d’euros) et… la Nouvelle-Calédonie (40,93 millions d’euros). Cette différence résulte des pensions Agirc, versées uniquement aux ex-travailleurs immigrés ayant bénéficié du statut cadre, souvent plus diplômés et ayant occupé des postes à plus forte valeur ajoutée.

 

A lire aussi :

Retraites : validation des périodes de volontariat à l’étranger précisée

Près de 20% des mineurs retraités résident à l’étranger