Minimum vieillesse : l’âge d’attribution de l’Aspa est relevé


La réforme des retraites de 2010 ne modifie pas l'âge minimum pour bénéficier de l'allocation de solidarité aux personnes âgées fixé à 65 ans pour les assurés nés à partir de 1951. En revanche, cette limite qui été abaissée à 60 ans pour certaines catégories d'assurés, se voit relever au même rythme que l'âge légal de départ. Une circulaire Cnav précise ces nouvelles conditions.

minimum, vieillesse, aspa, reforme, retraites, relevement, age, assures, anciens, combattants, meres, handicapes

Fin du minimum vieillesse à 60 ans pour certaines catégories d’assurés. Une circulaire Cnav (n°2011/59) détaille l’impact de la loi du 9 novembre 2010, qui recule l’âge légal et celui du taux plein, sur l’attribution de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et, par conséquent, de l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi), pour les personnes nées à partir du 1er juillet 1951.

Avant la réforme des retraites, l’âge minimum pour bénéficier de l’Aspa était fixé à 65 ans. Cet âge était abaissé à 60 ans pour les assurés qui bénéficiaient d’une pension à taux plein, quelle que soit leur durée d’assurance : assurés reconnus inaptes au travail, anciens déportés ou internés, mères de famille salariées, travailleurs handicapés bénéficiant d’une retraite anticipée et anciens prisonniers de guerre.

Avec la réforme, l’âge minimum pour bénéficier de l’Aspa demeure fixé à 65 ans. En revanche, pour les personnes mentionnées ci-dessus, l’âge minimum d’attribution est progressivement relevé, à l’instar de l’âge légal d’ouverture du droit à la retraite, de quatre mois par génération à partir des personnes nées le 1er juillet 1951, pour atteindre 62 ans pour la génération 1956.

Ce relèvement a des conséquences sur le droit à l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi). Celui-ci prend fin à l’âge légal de départ en retraite, donc entre 60 et 62 ans selon l’année de naissance de l’assuré.

En savoir plus
>> Qui est concerné par le relèvement de l’âge attribution de l’Aspa ?